Au Royaume-Uni, comme dans de nombreux autres pays, la pandémie de coronavirus connaît une recrudescence. Face à cette situation, les autorités ont instauré de nouvelles restrictions de déplacement. Les habitants attendent ainsi ardemment le vaccin anti-Covid. Pourtant, il semble que l’ensemble de la population n’en bénéficiera pas. Le point sur ce sujet.

Dans le monde entier, les laboratoires pharmaceutiques se sont lancés dans la recherche d'un vaccin anti-Covid. Selon l'OMS, quelque 200 projets sont en cours de développement. Par ailleurs, 38 candidats-vaccins sont déjà testés sur des personnes. En France, les autorités ne se sont pas encore prononcées sur l'obligation de se faire vacciner contre le Covid-19. Par ailleurs, la prise en charge de l'Assurance Maladie, et éventuellement de l'assurance santé, reste inconnue.

Outre-Manche, le gouvernement a décidé que le vaccin ne sera pas généralisé. Kate Bingham, qui préside le groupe de travail en charge de la vaccination contre le coronavirus, a déclaré que seules certaines catégories de population en bénéficieront.


Des commandes de doses de vaccins déjà passées

Au Royaume-Uni, l'université d'Oxford et AstraZeneca sont en train de procéder aux essais cliniques de leur vaccin expérimental. Les tests sont réalisés sur des dizaines de milliers de personnes dans le pays, mais aussi en Afrique du Sud, aux États-Unis et au Brésil. Parvenu à la dernière phase (3), le projet est l'un des plus avancés en Occident selon les experts. À titre d'information, la phase 3 des essais cliniques est celle qui permet de déterminer l'efficacité et la sécurité du vaccin.

D'ores et déjà, le gouvernement britannique a passé une commande de dizaines de millions de doses auprès des différents projets en cours d'élaboration. Celui de l'université d'Oxford et AstraZeneca en fait partie. Pourtant, il n'existe aucune garantie que ces programmes aboutiront.

À noter que le Royaume-Uni est le pays dans lequel le coronavirus a fait le plus de victimes en Europe. Le 4 octobre dernier, le nombre de décès y a dépassé les 42 000.

Qui accédera au vaccin anti-Covid ?

Dans la mesure du possible, la campagne de vaccination contre le coronavirus ciblera en priorité les personnes âgées et les professions à risque à Royaume-Uni. C'est ce qu'a confié au Financial Times Kate Bingham dans le cadre d'une interview dévoilée le 4 octobre 2020.


La présidente du groupe de travail UK Vaccine Taskforce a expliqué que cette décision n'est pas liée au temps nécessaire pour vacciner l'ensemble des habitants. Elle a ajouté :

Il n'y aura pas de vaccination des personnes de moins de 18 ans. Ce sera un vaccin pour les seuls adultes, pour les personnes âgées de plus de 50 ans, et particulièrement pour le personnel soignant, le personnel des maisons de retraite et les plus fragiles.

Le virus ayant recommencé à circuler activement dans le pays, le gouvernement britannique a pour l'heure mis en place de nouvelles restrictions pour endiguer sa propagation. En revanche, le reconfinement n'est pas envisagé.