En date du 3 septembre 2021, l’épidémie perd de la vigueur en Auvergne-Rhône-Alpes. Presque tous les indicateurs de suivi poursuivent leur baisse, et ce, excepté celui des hospitalisations. En Savoie, une tendance similaire a été constatée, avec notamment un taux d’incidence qui a diminué de 25 %. De même, le taux d’hospitalisation a décru.

En Savoie, environ 90 % des habitants de 50 ans ou plus ont été au moins primo-vaccinés contre le SARS-CoV-2. Dans l'ensemble de la population, ceux qui présentent ce profil se montrent moins nombreux, avec 72 %. L'Agence régionale de Santé (ARS) martèle que l'immunisation de tous les individus éligibles apparaît cruciale. Surtout en cette période où les professionnels retournent à leur travail et les élèves reprennent l'école. D'après l'ARS, d'autres dispositifs de prévention, tels que le suivi des gestes barrières, doivent accompagner cette vaccination.

Dans le département, 90 nouvelles contaminations quotidiennes sont identifiées. Au 3 septembre dernier, les hôpitaux locaux soignaient 49 patients du Covid-19.


Amélioration des indicateurs virologiques

Parmi ces derniers, dix étaient pris en charge dans les services de soins critiques. Pour eux, pouvoir bénéficier de la meilleure mutuelle santé possible serait un grand avantage. Plus globalement, les nouvelles admissions à l'hôpital ont fléchi de quart entre le 28 août et le 3 septembre 2021.

Parallèlement à ces statistiques, l'épidémie s'amenuit, les indicateurs afférents diminuent. Plus important encore, ceux-ci se veulent rassurants. Les urgences et les associations SOS Médecins ont par exemple remarqué une décrue des consultations médicales pour suspicion de SARS-CoV-2.

S'agissant du nombre d'infections avérées pour 100 000 habitants, il se contractait également au 3 septembre dernier. Désormais, il se trouve sous la barre des 100 cas chez les 50 ans et plus. Pour la population savoyarde dans sa généralité, le taux d'incidence tombe à 151. Un reflux de 20 % a dès lors été observé en une semaine. Le taux de positivité des tests a, pour sa part, rechuté à 2,9 %.

L'épidémie recule en Auvergne-Rhône-Alpes

Dans son relevé épidémiologique du 3 septembre dernier, l'ARS note que sur le plan régional :

Le ralentissement de la circulation du SARS-CoV-2 se confirme et se traduit par une amorce de baisse des indicateurs hospitaliers.

À la même date, l'incidence du Covid-19 en Auvergne-Rhône-Alpes a baissé de 18 %. Désormais, elle affiche un taux de 163 nouveaux cas pour 100 000 habitants. La valeur la plus élevée a été enregistrée dans le Rhône, avec 214/100 000 habitants. Par rapport aux catégories d'âge, celle des 20-29 ans demeure la plus touchée par le coronavirus. Leur taux d'incidence s'établit à 284/100 000 habitants. Le taux de positivité s'établit quant à lui à 2,8 %, soit un retrait de 0,3 point.

En même temps, le nombre de patients en réanimation progresse moins significativement qu'entre le 21 et le 27 août 2021. En creux, cet indicateur crossait de 5 % au 3 septembre 2021. De son côté, les nouvelles admissions à l'hôpital régressaient de 15 %.