Le variant delta du covid-19 contrecarre les efforts des gouvernements mondiaux d’accélérer le retour à la vie normale. En effet, les campagnes de vaccination n’ont pas empêché ce mutant du Sars-Cov-2 de provoquer de nouvelles vagues de contamination dans plusieurs pays.

La Russie fait partie de ceux qui sont fortement touchés. Elle enregistre une hausse de plus de +25 % des contaminations et plus de +30 % des décès ces derniers jours. Selon les observateurs, ce phénomène est dû au faible taux de vaccination dans le pays.

Plusieurs pays contraints d'ajuster leur stratégie

Outre la Russie, le variant delta frappe également l'Australie, obligeant le gouvernement local à imposer un confinement de 15 jours pour la ville de Sydney et celle de Darwin.

Dans la partie sud-est de l'Asie, le nombre de contaminations ne cesse d'augmenter en Indonésie, au Bangladesh, en Malaisie et en Thaïlande. Ces pays sont ainsi contraints d'ajuster leurs stratégies et d'appliquer de nouvelles restrictions :

  • restrictions de déplacements pour l'Indonésie ;
  • confinement total pour le Bangladesh ;
  • fermeture des restaurants et des chantiers de construction à Bangkok et les communes avoisinantes pour la Thaïlande ;
  • prolongement du confinement général pour la Malaisie.

Sur le continent africain, le variant delta circule en Afrique du Sud avec un taux d'incidence très élevé, selon les chiffres officiels. Le pays fait ainsi face à une troisième vague de la pandémie, raison pour laquelle l'État a annoncé de nouvelles restrictions.


En France, le gouvernement compte enrayer la propagation de ce variant en accélérant la vaccination.

À titre de rappel, les frais d'hospitalisation liés au covid-19 sont pris en charge à hauteur de 80 % par l'Assurance maladie, le reste est remboursé par la mutuelle santé.

Les mesures de restriction assouplies en Europe et aux États-Unis

En Europe, de nombreux pays comme la Belgique, l'Italie, l'Espagne et la Suisse assouplissent les mesures de restrictions : le port de masque n'est plus obligatoire en extérieur.

Au Royaume-Uni, le nombre de contaminations liées au variant delta progresse sensiblement. Londres n'envisage pas pour autant de reporter la levée des restrictions prévue le 19 juillet prochain.

De son côté, les États-Unis ont également décidé d'alléger les restrictions malgré la nouvelle menace de propagation du variant, notamment dans les États qui affichent un faible taux vaccination (dans le sud du pays).