Le nombre de personnes souffrant de myopie ne cesse de croître au fil des années, et les experts estiment que d’ici 2050, ce phénomène touchera 50 % de la population à travers le monde.

Des verres révolutionnaires capables de freiner la progression de la myopie de 60 %

Afin de pouvoir freiner l'évolution de la myopie, notamment chez les enfants, les chercheurs ont mis au point des verres correcteurs utilisant des technologies innovantes. Celles-ci corrigent le trouble visuel et ralentissent sa progression.

Un résultat positif au bout d'un an

Ces verres révolutionnaires sont dotés d'une multitude de microlentilles destinée à corriger l'hypermétropie périphérique, et de ce fait, à ralentir la progression de la myopie.

Selon les ophtalmologues, le résultat est plutôt positif pour les enfants et adolescents ayant déjà testé ces nouveaux verres.

Au bout d'un an, leur myopie n'a pas évolué de manière fulgurante. En moyenne, la progression du trouble visuel a ralenti de 60 % à 67 % lorsque les verres étaient portés au moins 12 heures par jour.


À noter toutefois que ces verres dits « freinateurs » de la myopie ne sont pas pris en charge par l'assurance maladie, alors que leurs prix sont nettement supérieurs à ceux des verres correcteurs classiques.

Le surcoût peut aller jusqu'à 100 euros, mais selon les ophtalmologues, ceci permettra d'éviter la perte de plus d'une dioptrie sur 3 ans (en moyenne).

Afin de bénéficier d'un remboursement des dépenses, il convient de souscrire une complémentaire santé qui propose la meilleure prise en charge des soins optiques.

Certains professionnels plaident pour une prise en charge, au moins partielle, de ce dispositif, car son prix n'est pas accessible à tous les ménages alors que le nombre de Français atteints de myopie a presque été multiplié par deux au cours de ces dernières décennies.

Risque de complications plus graves

Les ophtalmologues ont rappelé l'importance de freiner la progression de la myopie, car ce trouble visuel peut entraîner des complications plus graves.

Selon ces spécialistes, plus de 8 enfants myopes sur 10 sont exposés à des risques de cécité au cours de leur vie.

D'ailleurs, les personnes souffrant de ce trouble visuel sont souvent atteintes de pathologies graves comme les décollements de la rétine, les cataractes et les glaucomes.

A retenir
  • La myopie chez les enfants et les adolescents peut être ralentie à l'aide de verres spécifiques.
  • Ces verres innovants corrigent à fois la myopie et freine l'évolution du trouble visuel.
  • Leurs prix sont nettement supérieurs à ceux des verres correcteurs classiques, mais les dépenses ne sont pas remboursées par l'assurance maladie.