Pour l’heure, les experts ignorent encore la cause exacte des formes longues du SARS-CoV-2. Toutefois, selon une recherche conduite récemment, ce phénomène pourrait constituer une résultante du réveil du virus EBV. Un germe également appelé virus d’Epstein-Barr, responsable de la mononucléose et dormant chez plus de neuf adultes sur dix (95 %).

Récemment, des scientifiques ont mené une étude sur les formes longues du SARS-CoV-2. Au terme de celle-ci, ils exhortent les médecins à dépister le virus EBV pour chaque individu souffrant du covid long. Également connu sous la dénomination de virus d'Epstein-Barr, ce germe désigne, pour information, celui responsable de la mononucléose.

À ce sujet, les chercheurs ont consulté 185 individus ayant contracté le coronavirus. Parmi ceux-ci, 56 ont développé des symptômes prolongés du Covid-19. Dès lors, ces patients ont fait l'objet de prélèvement sanguin en vue d'un examen. À l'issue de l'analyse, 73 % d'entre eux avaient des anticorps manifestant un réveil du virus d'Epstein-Barr, constatent les scientifiques.


L'inflammation due au coronavirus réactive l'EBV

Selon les auteurs de l'étude, le virus se réactive concomitamment ou quelque temps après la contamination au SARS-CoV-2. D'après eux, la conclusion de leurs observations montre que :

De nombreux symptômes longs du Covid ne sont peut-être pas le résultat direct du virus SARS-CoV-2 mais peuvent être le résultat d'une réactivation de l'EBV induite par l'inflammation de Covid-19.

À titre indicatif, les deux virus présentent des symptômes très similaires. L'Assurance maladie révèle que le réveil du virus d'Epstein-Barr provoque :

  •  Des maux de tête ;
  •  Des douleurs au niveau des muscles ;
  •  Des douleurs et gonflements ganglionnaires ;
  •  Une angine douloureuse ;
  •  Une perte de sommeil ;
  •  Une sensation de fatigue ;
  •  De la fièvre.

Exceptionnellement, la réactivation peut également s'accompagner d'une éruption de la peau. Un problème dont certaines formes peuvent requérir des soins urgents. Dans ce cadre, bénéficier d'une complémentaire santé peut sembler nécessaire afin de prendre en charge les frais y afférents. Pour trouver l'offre la moins chère, il est conseillé de recourir à un comparateur mutuelle, entre autres.

Réactivation également en cas de déficit immunitaire

Concernant les signes du SARS-CoV-2 long, la Haute Autorité de Santé (HAS) indique qu'ils se traduisent par des troubles :

  •  Cutanés et digestifs ;
  •  Gustatifs et olfactifs ;
  •  Cardio-thoraciques : toux, gênes respiratoires, accélération du rythme cardiaque, oppressions et douleurs thoraciques ;
  •  Neurologiques : maux de tête, pathologies sensorielles ou cognitives.

Par ailleurs, le patient peut également éprouver de la fatigue, révèle l'organisme.

En somme, les chercheurs ne connaissent pas encore ce qui est à l'origine des formes longues du SARS-CoV-2 pour l'heure. Cependant, les premières pistes inspectées dévoilent que cela pourrait résulter du réveil du virus responsable de la mononucléose. Un germe dormant chez presque la totalité des personnes en âge adulte (95 %).

Selon les termes de l'Assurance maladie :

La mononucléose infectieuse est une maladie virale provoquée par le virus d'Epstein-Barr […] de la famille des herpès virus.

Sa réactivation peut se produire en cas d'insuffisance immunitaire ou de stress accru.