Il est de nouveau possible de rendre visite aux pensionnaires des Ehpad depuis le 19 avril dernier. Mais les familles qui souhaitent voir leurs ainés devront se soumettre à des consignes de sécurité draconiennes afin de ne pas mettre en danger la santé des personnes âgées. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a précisé qu’une visite ne doit avoir lieu que sur demande du résident, et il appartient à la direction de l’établissement d’organiser celle-ci, et d’informer sa famille sur les conditions à respecter.

Respect strict des gestes barrières

La reprise des visites familiales dans les Ehpad est une très bonne nouvelle pour les résidents et leurs familles. En effet, le confinement est très difficile à supporter pour ces personnes âgées privées des visites de leurs proches.

Tout doit cependant se faire dans le strict respect des gestes barrières et aucun contact physique n’est autorisé. Les visites sont limitées à deux personnes par famille et celles-ci doivent se tenir dans des espaces aménagés spécialement dans cette optique, ou dans les jardins de l’établissement.

D’ailleurs, l’entrée du public dans les Ehpad reste interdite jusqu’à nouvel ordre.


À noter que le séjour en Ehpad occasionne de nombreux frais, dont certains ne sont pas pris en charge par l’établissement (hébergement, dépendance, soins extérieurs). Il est alors nécessaire de souscrire une mutuelle senior pouvant couvrir les dépenses de soins du pensionnaire, notamment si son état de santé requiert des suivis médicaux réguliers.

Lancement de campagne de tests en Ehpad

Lors de son discours, le ministre de la Santé a également affirmé que

L’État a déjà lancé la campagne de tests en Ehpad, et jusqu’ici 50 000 tests ont été effectués.

Pour rappel, 45 % de ces établissements ont déclaré au moins un cas de coronavirus positif.

Les résidents atteints du Covid-19, notamment ceux en fin de vie, pourront recevoir les visites de leurs proches dans des conditions encore plus strictes.

Outre les mesures drastiques de sécurité sanitaires, la visite serait probablement limitée à une seule personne étant donné que celle-ci va avoir lieu dans la chambre du malade.