L’assurance habitation est un élément essentiel pour protéger les habitations en cas de vol, d’incendie ou de catastrophe naturelle. Mais le coût de cette assurance peut fluctuer considérablement en fonction de la localisation du bien, et impacter le pouvoir d’achat des ménages. Une étude réalisée par Acheel, une compagnie d’assurance digitale, révèle les disparités importantes des tarifs d’assurance habitation en France en 2024, tant au niveau des régions que des villes.

Analyse des tarifs de l’assurance habitation : perspectives régionales et urbaines pour 2024

Des écarts considérables selon les régions

S'appuyant sur les données provenant de 100 000 contrats d'assurance Multirisques Habitation (MRH) souscrits entre mai 2021 et janvier 2024, l'étude d'Acheel révèle une fracture territoriale en matière d'assurance habitation .

L'Île-de-France et la Provence-Alpes-Côte d'Azur se distinguent comme les régions où l'assurance habitation est la plus onéreuse, avec des primes annuelles moyennes atteignant 118,71 € et 118,08 € pour les appartements.

À l'opposé, la Bretagne et les Pays de la Loire offrent un paysage tarifaire plus clément, avec des primes annuelles moyennes de 71,64 € et 76,82 € pour les appartements .

Ces différences s'expliquent principalement par la variation des risques selon les régions . L'Île-de-France et la PACA, zones denses et attractives, concentrent un nombre plus élevé de sinistres liés aux actes de vandalisme, aux cambriolages et aux catastrophes naturelles.


En revanche, la Bretagne et les Pays de la Loire, régions moins exposées à ces risques, bénéficient de tarifs d'assurance plus avantageux.

Le poids des grandes villes

Rapporté au niveau urbain, Paris se taille la part du lion avec une prime annuelle moyenne de 138,41 € . Marseille, Nice, Montpellier et d'autres grandes métropoles suivent de près la capitale, avec des primes dépassant les 120 € par an.

À l'autre bout du spectre, Brest se distingue comme la ville de plus de 100 000 habitants où l'assurance habitation est la plus abordable, avec une prime moyenne annuelle de 69,70 €. De manière similaire, Rennes, Angers, Caen et Limoges proposent des tarifs plus économiques.

L'étude d'Acheel dresse un panorama contrasté de l'assurance habitation en France en 2024 avec d'une part, des tarifs élevés pour les métropoles, et d'autre part, des primes plus abordables dans les villes moyennes.

Cette disparité s'ajoute à la tendance générale d'augmentation des prix qui va invariablement impacter le budget des ménages. Inflation, flambée des coûts de construction et recrudescence des catastrophes naturelles sous-tendent cette hausse tarifaire. Dans ce contexte, le recours à un comparateur d'assurance habitation s'avère incontournable pour optimiser le coût de cette protection essentielle.

À retenir : 
  • L'étude d'Acheel sur l'assurance habitation en 2024 révèle des écarts de tarifs significatifs entre régions et villes.
  • Les primes les plus élevées se trouvent en Île-de-France et en Provence-Alpes-Côte d'Azur.
  • En revanche, des régions comme la Bretagne et les Pays de la Loire bénéficient de tarifs plus abordables.
  • Les grandes métropoles affichent également des primes plus élevées que les villes moyennes.