Toute personne peut causer un dommage à autrui même si dans la plupart des cas, il s’agit d’un acte involontaire. Et la loi oblige une réparation se traduisant souvent par une indemnisation pécuniaire. Détenir une assurance dédiée permet alors d’éviter de mettre la main à la poche. Encore faut-il être certain de la pertinence de son contrat, car certaines offres peuvent avoir leur limite.

Les assurances auto, habitation, activités sportives, scolaire et même via des cartes bancaires s’accompagnent toujours d’une protection contre les préjudices causés à un tiers. Une garantie des plus indispensable compte tenu des risques encourus par tout un chacun dans la vie de tous les jours.

L’on ne peut toutefois pas dormir sur ses deux oreilles avant de connaître parfaitement l’étendue de la couverture de son contrat. De fait, à elle seule, chaque assurance précitée ne couvre pas forcément tous les types de dégâts, ni tous les auteurs des faits.

Une minutieuse vérification est alors de mise avant toute souscription, non seulement pour avoir les cartes en main et ajouter des protections supplémentaires si nécessaire, mais aussi afin d’éviter d’éventuels doublons qui coûteront inutilement à son portefeuille.


Envisager une couverture complémentaire dans certains cas de figure

L’assurance multirisques habitation est sans conteste l’un des contrats à même de protéger son souscripteur des préjudices causés à autrui, à condition que cela se soit passé de manière non intentionnelle.

Cette protection est d’ailleurs essentielle à tout propriétaire d’immobilier qui peut être tenu responsable des dégâts occasionnés par son bien du fait d’un vice de construction ou de mauvais entretien, en vertu de la loi afférente à la responsabilité civile.

Encore faut-il préciser que toutes les personnes et les objets se trouvant sous la responsabilité de l’assuré sont concernés par cette dernière. Entendant par cela les individus et les animaux résidant à son domicile ainsi que les mobiliers dont il dispose. Il est, de ce fait, plus judicieux de détenir une protection recouvrant tout cela.

Sauf que ce n’est pas toujours possible. D’abord, il faut savoir que les objets loués ou prêtés trouvent difficilement de couverture contre les préjudices qui peuvent découler de leur utilisation.

Il ne faut pas non plus oublier les situations spécifiques où l’assuré doit se remettre à d’autres contrats d’assurance, incluant des garanties responsabilité civile spécifiques, notamment en cas de :

  • Détention de véhicules terrestres à moteur, tels qu’une voiture ou une moto ; 
  • Possession de chiens d’attaque, de garde ou de défense, classés en 1ère ou 2ème catégorie ; 
  • Déploiement d’une activité professionnelle ou syndicale à domicile, à l’exception de celle afférente à des chambres d’hôtes, une famille d’accueil ou une assistance maternelle.

Avoir les cartes en main pour trouver le contrat qui convient

Si l’assurance multirisque habitation intègre automatiquement une garantie responsabilité civile, force est toutefois de constater que l’ampleur de la protection n’est pas forcément la même, chaque contre ayant sa propre spécificité.


Ainsi, il arrive que le souscripteur puisse profiter d’une couverture s’étendant sur toutes les personnes vivant sous son toit, allant de sa famille proche (époux et progénitures) aux employés de maison (gouvernante, femme de ménage, baby-sitter, etc.) en passant par les parents à charge. Il est, par contre, possible de ne devoir se contenter que d’une formule couvrant les enfants et ascendants seulement.

Les plus lotis, en revanche, peuvent jouir de la protection de leurs enfants étudiants vivant en dehors de leur domicile, voire de leur propre personne durant leur voyage à l’étranger. Quoi qu’il en soit, il faut garder en tête que l’indemnisation ne concerne que les tiers. À la FFA (Fédération française de l'assurance) de souligner :

« Seules les personnes considérées comme tiers par le contrat sont indemnisées de leurs dommages. Ne le sont pas : l’assuré responsable de l’accident, et généralement, son conjoint ou son compagnon et toutes les personnes, y compris les enfants, vivant habituellement chez l’assuré, ainsi que ses employés en service ».

Enfin, il est fortement conseillé d’inventorier ses garanties afin d’éviter de cotiser deux fois pour les mêmes offres. À titre d’exemple, l’assurance scolaire couvre la responsabilité d’un enfant scolarisé, qu’il se trouve dans son établissement ou en dehors.