Comme chaque début d’année, les consommateurs s’attendent à une révision des tarifs d’assurance, et selon ce qui est annoncé avant la fin de l’année dernière, les assureurs comptent très bien relever le montant des primes aussi bien pour l’assurance auto que celle de l’habitation en 2024.

Les assureurs plaident pour une hausse de la surprime Cat Nat

Pour cette dernière, une augmentation allant de +5 % à +7,5 % est attendue cette année. Et pour justifier cette remontée significative, les professionnels du secteur mettent en avant la croissance des risques liés au changement climatique. D'ailleurs, face à cette situation, les assureurs réclament la hausse de la surprime de Cat Nat avant le printemps 2024.

La surprime Cat Nat devrait s'élever à 22 % du montant total de l'assurance

La Caisse centrale de réassurance estime que la surprime Cat Nat, qui représente actuellement 12 % du montant total de l'assurance habitation, devrait passer à 22 % cette année.

Cette hausse permettrait de gagner plus de 500 millions d'euros par année et de mieux couvrir les sinistres liés aux catastrophes naturelles, dont le nombre ne cesse de se multiplier au fil des ans. France Assureur se montre, de son côté, moins exigeante et suggère une augmentation de +18 %.


À noter que les primes annuelles pour les risques climatiques ont atteint 2 milliards d'euros en 2023. Selon les estimations des assureurs, qui anticipent une hausse de +20 % des sinistres associés d'ici 2050, 3,2 milliards d'euros de primes par an seraient nécessaires pour assurer une couverture adéquate.

Pour les consommateurs, les experts recommandent la vérification régulière de sa couverture (tous les 3 ans) et la comparaison de son contrat d'assurance avec les offres d'autres assureurs. Parfois, le changement d'assureur permet de bénéficier de tarifs plus abordables.

Il est également possible de faire baisser le montant de sa prime en dotant son logement des équipements technologiques modernes (alarmes anti-incendie, anti-intrusion, etc.).

La validation du ministère de l'Économie attendue

La hausse de la surprime Cat Nat ne pourra s'appliquer sans l'aval du ministère de l'Économie. Les assureurs espèrent ainsi obtenir l'accord de Bercy au plus tard le 1er avril prochain.

D'après leurs explications, outre la croissance des risques liés au changement climatique, l'inflation et la recrudescence des vols et cambriolages les contraignent à augmenter leurs tarifs.

À retenir :
  • La croissance des risques liés au changement climatique incite les assureurs à demander une hausse significative de la surprime Cat Nat.
  • Selon la proposition du CCR, cette surprime devrait passer de 12 % à 22 % du montant total de l'assurance habitation.