Seyna est une compagnie d’assurances indépendante. Elle a été créée par Guillaume d'Audiffret, Philippe Mangematin ainsi que Jean Nicolini. Se focalisant sur des marchés de niche, l’Assurtech propose notamment des assurances locatives et scolarité dans l’Hexagone. Elle commercialise ses différentes offres via un réseau de distributeurs et de courtiers spécialisés.

Contrairement aux autres Assurtech, les activités de Seyna ne reposent pas sur les nouvelles technologies telles que l'IA ou la blockchain. L'entreprise se focalise davantage sur des segments à taux de pénétration très faibles, c'est-à-dire loin de l'assurance habitation et des contrats automobiles. Cette stratégie lui permet ainsi de séduire la clientèle délaissée par la concurrence.

Seyna mise notamment sur son réseau et son expertise pour développer des offres adaptées aux nouvelles attentes des consommateurs. Ainsi, elle distribue ses produits sous marque blanche grâce à ses nombreux partenaires. L'entreprise est notamment soutenue par Allianz France, Global Founders Capital ainsi que des business angels de renommée mondiale.


Un modèle atypique en Assurtech

Seyna est l'un des premiers assureurs indépendants auxquels l'ACPR a attribué un agrément pour des activités d'assurance de dommages depuis 1983. Dès sa création, l'entreprise a décidé de ne pas être un courtier pour assurer sa crédibilité. Elle a préféré s'instaurer comme un porteur de risques et a demandé un agrément dans ce sens. Son cofondateur, Guillaume d'Audiffret, souligne :

« D'autres acteurs ont fait le choix d'aller dans des géographies un peu plus conciliantes. On a fait la face Nord. »

Guillaume d'Audiffret.

D'ailleurs, Seyna est la deuxième Assurtech française à avoir obtenu un agrément en tant que porteur de risques, après l'assurance santé Alan.

Dans cette démarche, la start-up s'inspire entre autres de l'enseigne chinoise ZhongAn et de la société allemande Element. La jeune pousse s'efforce d'imposer son modèle économique. Guillaume d'Audiffret indique :

« On pense atteindre la rentabilité à moyen terme. Notre but n'est pas de faire une course aux levées de fonds. »

Guillaume d'Audiffret.

Une stratégie prometteuse

Dans la gamme de produits de Seyna figure une assurance permettant de couvrir les frais de scolarité des enfants inscrits dans des écoles privées en cas de problèmes occasionnant un redoublement par exemple. La start-up fournit également une assurance locative spécialement pensée pour les étudiants.


Par ailleurs, elle propose une garantie spécifique en cas d'annulation de billet. À travers cette formule, le client aura la possibilité de se faire rembourser sans nécessairement présenter un justificatif pour l'annulation de son billet de spectacle.

Comme l'explique le cofondateur de l'entreprise Philippe Mangematin :

« L'évolution de la vie des gens crée de nouveaux usages qui peuvent être assurés et où, globalement, le taux de pénétration est très bas. »

Philippe Mangematin.

En misant sur ces marchés de niche, la jeune pousse parvient à répondre aux besoins des consommateurs et à éviter les segments trop concurrentiels. De plus, cette stratégie lui permet de créer conjointement avec ses partenaires de nouveaux produits à forte valeur ajoutée.

Dans le cadre de son activité, Seyna collabore notamment avec des courtiers, des écoles de commerce, des organismes gérant les logements pour étudiants et des magasins spécialisés dans l'électronique.