La période estivale est généralement synonyme de détente et de vacances. Mais elle représente également une aubaine pour les cambrioleurs. Ces derniers profitent de l’absence des propriétaires pour s’introduire dans leurs domiciles et dérober bijoux et objets de valeur.

Cambriolage : pensez à vérifier votre contrat d’assurance avant de partir en vacances

Après une légère accalmie due à la crise sanitaire, les cambriolages de logements ont repris de plus belle en 2022. Selon les données fournies par le ministère de l'Intérieur, ce type de délinquance a progressé de +11 % l'année dernière.

Bien qu'il soit difficile de se protéger complètement, il est possible de limiter les dégâts grâce à une assurance adaptée. Pour savoir si vous êtes convenablement couvert contre ce risque et partir ainsi l'esprit tranquille, pensez à vérifier votre contrat d'assurance multirisque habitation, ou le cas échéant, à interroger votre assureur.

Les Français craignent d'être cambriolés, mais peu d'entre eux font attention à leurs contrats d'assurance 

Une enquête menée par Kiwatch, une entreprise spécialisée dans la vidéosurveillance, a révélé que 71 % des personnes interrogées craignent d'être victimes d'un cambriolage pendant leurs vacances. Parmi celles-ci, 54 % se disent très craintives et seulement 17 % sont légèrement inquiètes.

Cependant, il est préoccupant de constater que peu d'entre elles font attention à leur assurance habitation et à la question de savoir si celle-ci couvre les cambriolages ou non. Seuls 7 % des sondés se montrent confiants quant à leur contrat, tandis que 32 % ne le sont qu'en partie.

De manière encore plus alarmante, 48 % des personnes interrogées ignorent que la valeur du patrimoine déclarée lors de la souscription du contrat multirisque habitation ainsi que les dispositifs de sécurité installés dans le logement conditionnent les remboursements en cas de cambriolage.

Renseignez-vous sur les éléments de sécurité exigés par votre assureur

Avant de vous précipiter pour acquérir tout l'arsenal du parfait dissuasif, commencez par consulter attentivement votre contrat d'assurance ou prenez simplement contact avec votre assureur afin de connaître les dispositifs de sécurité minimum recommandés.

Dans la plupart des cas, des serrures et des volets sont généralement suffisants du point de vue de l'assurance. Cependant, en fonction de la localisation géographique, du type de logement ou encore des garanties offertes, le contrat pourrait exiger l'installation de barreaux de sécurité, voire d'une alarme ou d'un système de surveillance.

L'importance des pièces justificatives

L'enquête a également démontré que plus de la moitié des sondés omettent d'informer leur assureur lorsqu'ils font l'acquisition de nouveaux biens (57 %), tandis que 53 % d'entre eux ne conservent pas les factures d'achat.

Il convient pourtant de rappeler que ces justificatifs sont indispensables pour une indemnisation optimale ! En effet, en l'absence de preuves concernant vos biens (factures, photos, certificats), l'assureur pourrait appliquer une indemnisation forfaitaire moins avantageuse.

La règle d'or consiste donc à constituer un dossier spécifique dans lequel vous rangerez soigneusement toutes les factures relatives à vos meubles, électroménagers, bijoux et autres objets de valeur personnels.

A retenir
  • Les vacances d'été restent une période propice aux cambriolages.
  • Ainsi, vérifiez votre contrat d'assurance multirisque habitation ou, le cas échéant, interrogez votre assureur pour connaître les éléments de sécurité minimum requis et savoir si vous êtes convenablement couvert contre ce risque.
  • Une étude de Kiwatch révèle que peu d'assurés sont attentifs à leur couverture assurantielle, et que beaucoup ignorent les conditions liées aux indemnisations ainsi que les exigences en matière de dispositifs de sécurité.