De plus en plus de Canadiens délaissent les métropoles où les prix de l’immobilier sont exorbitants afin de s’installer dans les petites villes. Face à cette situation, les compagnies d’assurance mettent en garde les futurs acquéreurs sur les primes d’assurance d’habitation qui sont plus couteuses dans ces secteurs.

Une prime annuelle de 2 000 dollars

D'après Ratesdotca, un site comparateur de produits financiers, le tarif moyen d'un contrat d'assurance habitation dans les zones comme la région de Windor-Essex ainsi que la région de Sudbury en Ontario s'élève à 2 000 dollars environ par an. À titre de comparaison, les primes tournent autour de 1 200 à 1 350 dollars annuels à Toronto.

Malgré le fait que la plateforme ne soit pas en mesure de fournir des informations pour les autres provinces, John Shmuel, rédacteur en chef de Ratesdotca, pense que « la hausse des tarifs dans les petites villes va se poursuivre ».


De son côté, Jesmond Tabone, président fondateur de Insurance Brokers à Windsor, en Ontario,

Les villes comme Windsor accueillent des maisons individuelles avec de grands espaces extérieurs. Aussi, les primes sont plus importantes puisque les propriétaires ont besoin de plus de garanties.

À noter que pour pouvoir comparer les offres plus facilement, effectuer une simulation assurance habitation en ligne est conseillé.

Un taux de sinistralité élevé

John Shmuel indique que

Les taux de criminalité importants et le niveau d'exposition élevé aux catastrophes naturelles dans les petites villes expliquent également le montant des primes.

Il précise que

L'assureur doit en effet évaluer le niveau de risque d'un événement indésirable dans la maison du client pour calculer la prime.

Avant de rajouter que

Les villes comme Toronto ont déjà pris les dispositions nécessaires pour se prémunir des inondations. Cependant, les petites localités et les régions rurales ne s'y sont pas encore préparées. Windsor fait partie des villes de l'Ontario où les primes d'assurance sont les plus chères à cause du taux de criminalité et du niveau d'exposition aux inondations élevés.

Pour réduire le coût de leur contrat d'assurance habitation, certains assurés ont opté pour l'installation d'une pompe de puisard ou d'un clapet antiretour. D'autres choisissent d'équiper leur domicile d'un système de vidéosurveillance.