Un comparateur d’assurances a mené une étude pour déterminer le prix de la couverture habitation en 2020 dans l’Hexagone. Il en est ressorti que celle-ci coûte en moyenne 214 euros par an, tous types de biens confondus. Alors que les tarifs les moins chers sont retrouvés en Bretagne, l’Île-de-France, la PACA et l’Occitanie s’avèrent les régions les plus onéreuses.

Pour déterminer le prix d'une assurance habitation, le type de logement (appartement ou maison), le nombre de pièces, la présence de cave et d'autres caractéristiques sont pris en compte. Il en va de même pour le profil des résidents (locataires ou propriétaires, famille ou personne seule, etc.), le capital mobilier à couvrir et le type de dédommagement choisi (indemnisation en valeur à neuf ou en valeur de reconstruction vétusté déduite). La région où se trouve le bien n'est pas en reste.

Durant le confinement, les sinistres ont diminué si bien que leur coût a chuté de près de 25 %. Ainsi, les primes de couverture habitation pourraient diminuer l'an prochain.

Les garanties souscrites sont plus importantes pour les maisons

L'étude du comparateur d'assurances révèle que le montant du capital mobilier à couvrir, qu'il s'agisse d'une maison ou d'un appartement, s'élève à :

  • 5 000 euros pour 2 % des sondés ;
  • 10 000 euros pour 23 % ;
  • 20 000 euros pour 31 % ;
  • 30 000 euros pour 26 % ;
  • 40 000 euros pour 9 % ;
  • 60 000 euros au moins pour 9 %.

L'enquête montre également que les montants sont plus élevés pour les maisons. En effet, 40 % des répondants en quête d'une assurance pour ce type de bien souhaitent couvrir un capital mobilier de 30 000 euros. Pour 29 % d'entre eux, cette valeur s'établit tout au plus à 20 000 euros. Enfin, elle s'élève à 40 000 euros et à 60 000 euros, respectivement pour 14 % et 17 % des sondés.


Pour leur part, les occupants d'appartement de 60 à 90 m² sont 79 % à souhaiter déclarer tout au plus 20 000 euros de capital immobilier. Cette valeur se chiffre à 30 000 euros et à plus de 60 000 euros, respectivement pour 13 % et 4 % des Français. Il faut savoir que plus le capital mobilier est important, plus les cotisations seront élevées.

En outre, l'étude indique que les garanties souscrites pour une maison sont plus importantes par rapport à celles d'un appartement. Dans le détail, 74 % des sondés choisissent une assurance de base qui inclut notamment la responsabilité civile, le vol, l'incendie et le dégât des eaux pour leur appartement.

De leur côté, les occupants de maison sont 50 % à opter pour une formule supérieure comportant des garanties supplémentaires, dont la couverture des bijoux, des dégâts électriques, etc. Comparée à une assurance de base, la formule supérieure implique un surcoût de près de 20 à 25 % pour les assurés.

Pourquoi les cotisations des assurés sont-elles plus élevées dans certaines régions ?

Le lieu d'implantation du logement est un critère déterminant dans la fixation du montant des cotisations des assurés. Par exemple, les primes les plus chères sont pratiquées en Île-de-France, en Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) et en Occitanie. Dans ces régions, les habitations font souvent l'objet de cambriolage. En revanche, ce type d'incident est moins fréquent en Bretagne et en Pays de la Loire. L'assurance habitation y est donc plus abordable.


La couverture est aussi plus élevée selon l'exposition d'une région aux catastrophes naturelles (sécheresse, inondations, etc.) et aux événements climatiques (tempête, grêle, etc.). Tel est notamment le cas de la PACA où sont survenues d'importantes crues durant le quatrième trimestre 2019.

Pour assurer une maison en 2020, les Français déboursent en moyenne 248 euros annuels. Ce montant concerne plus précisément les biens de 90 à 130 m². Il reflète une progression de 5,5 % en comparaison de 2018. L'Île-de-France est la région la plus chère, avec un coût moyen qui s'élève à 311 euros par an. Viennent ensuite la PACA et l'Occitanie qui affichent respectivement 300 euros et 277 euros. Réglant des primes annuelles de 209 euros en moyenne, les Bretons sont ceux qui paient l'assurance habitation pour maison la moins chère.

Les Français qui vivent en appartement, pour leur part, s'acquittent en moyenne de 179 euros par an pour couvrir leur logement (60 à 90 m²). Ce tarif traduit une hausse de 3,5 % comparativement à 2018. Là encore, la région francilienne affiche les prix les plus élevés (en moyenne 231 euros par an). Elle devance ainsi la PACA (228 euros) et l'Occitanie (202 euros). Enfin, la Bretagne demeure la région la moins chère, avec des primes d'assurance habitation qui se chiffrent à 139 euros en moyenne par an.