Le site d’immobilier locatif saisonnier PAP Vacances a analysé l’état du marché de la location avant les fêtes de la Nativité. De l’étude, il ressort que plusieurs Français ont choisi de passer cette période festive à la montagne. Par rapport à 2019, une évolution de plus de 50 % a été observée en matière de réservations de location.

Selon la plateforme PAP Vacances, les réservations de location en France ont augmenté de 65,2 % comparé à 2019. Sur la période de Noël 2021, 36 % des réservations de courte durée ont porté sur les régions côtières. Avec 52 %, la montagne se situe devant cette zone. En revanche, les territoires ultramarins ne bénéficient pas de l'amélioration. Comparativement à 2020, Réunion, Martinique et Guadeloupe affichent en effet une sévère baisse de leurs parts de réservations.

PAP Vacances révèle aussi que les foyers se sont avérés plus nombreux que d'habitude à partir à la montagne. Un phénomène qui survient en dépit de la résurgence du SARS-CoV-2 en France.


Une progression tarifaire différente selon les secteurs

Avec l'immense préférence pour les destinations avec stations de ski, le tarif des locations à la montagne a largement crû. L'étude de PAP Vacances :

Avec une offre de deux semaines contre quatre pour les vacances d'hiver et certains propriétaires qui conservent une semaine pour leur usage propre à Noël, toutes les demandes n'ont pu être satisfaites dans les grandes stations de sports d'hiver.

Comparé à 2019, les prix à la location ont d'ailleurs affiché une hausse moyenne de 18,9 %. De plus, une disparité a été constatée au niveau des progressions des tarifs pratiqués. À titre d'exemple, pour la station du Grand Bornand, l'augmentation a atteint environ 10 %. Soit 27 points de moins que celle de Morzine. Dans ces deux secteurs, pour 7 jours de location, il faudra prévoir par personne :

  • 173 euros dans le premier ;
  • 258 euros dans le second.

En fonction de la structure d'hébergement choisie, à cela peuvent s'ajouter d'autres charges. Ainsi, pour chercher une assurance habitation pas cher, il est recommandé de faire appel à un courtier.

Retour du besoin de l'air pur de la montagne

Dans les détails, l'enquête susmentionnée fait état d'un accroissement des demandes de réservation de locations. Comparé à 2019, celui-ci se montre supérieur à hauteur de 50 %. Le même comparatif par rapport à 2020 dégage une tendance différente. Il montre que dans le même intervalle en 2021, 102,7 % d'individus ont effectué une location saisonnière.

Des valeurs qui peuvent se conformer sur les volumes habituellement remarqués au cours des vacances de février. Selon les experts, ils découlent du besoin de respirer à nouveau l'air pur des régions montagneuses. L'an dernier, celui-ci était limité à cause de la mise en arrêt des remontées mécaniques.

En lien avec le sujet, le nombre d'acheteurs d'un logement occupé occasionnellement ne cesse également d'évoluer. Depuis le printemps 2020, l'on note à ce titre un bond exceptionnel au niveau de l'immobilier dans les Alpes.