Une étude réalisée par un comparateur d’assurance en ligne a révélé le coût d’un logement étudiant dans les plus grandes villes françaises. Elle donne ainsi une idée des endroits où les dépenses sont les plus élevées pour ce type de locataire. Paris, Nice et Bordeaux se positionnent en tête. La différence avec les autres localités est parfois importante.

Dans quelle ville un logement est-il le plus cher pour un étudiant en France ? C'est la question à laquelle une étude, réalisée par un comparateur d'assurance en ligne, tente de répondre. Un classement a donc été établi à l'issue de l'enquête.

Paris, Nice et Bordeaux se trouvent parmi les plus chères. La différence avec les autres communes peut aller jusqu'à 70 %. L'enquête révèle également la surface moyenne des logements étudiants. Elle souligne que les surfaces les plus restreintes sont souvent celles qui coûtent le plus cher. Par ailleurs, hormis le loyer, il faut tenir compte du coût de l'assurance habitation étudiant, obligatoire dans certains cas.


Paris, la ville la plus chère pour un étudiant

Alors que le montant du loyer représente une large part du budget, l'assurance habitation pourrait l'augmenter. Comme le soulignent les auteurs, les étudiants pourraient baisser leurs dépenses en faisant jouer la concurrence.

En effet, sur l'année, l'assurance habitation leur coûterait en moyenne 2,7 euros par mètre carré. Le prix serait de 2,3 euros le mètre carré pour l'ensemble des Français. Un étudiant dépenserait ainsi 610 euros par mois en moyenne pour son logement (loyer et assurance habitation compris).

Le coût peut être bien plus élevé dans certaines localités. C'est notamment le cas à Paris. La Capitale serait même la ville la plus chère pour les étudiants. Ces derniers doivent effectivement payer 893 euros par mois pour se loger. Nice et Bordeaux arrivent deuxième et troisième du classement. Il faut 622 euros par mois dans la capitale des Alpes-Maritimes et 573 euros dans la commune bordelaise.

Selon cette étude, les étudiants sont souvent contraints de renoncer à quelques mètres carrés, en raison du coût du logement dans l'Hexagone. La surface moyenne de leur logement est de 41 mètres carrés. 26 mètres carrés lorsqu'il s'agit d'un studio.

Des disparités, parfois notables, ont cependant été constatées d'une région à une autre. À Lyon, la moyenne est de 49 mètres carrés, pour un logement comme pour un studio.


433 euros, le prix le moins cher pour un logement étudiant en France

Pour les Français en général, la surface moyenne est de 69 mètres carrés. C'est toutefois à Paris que les étudiants occuperaient les plus petits logements. La moyenne serait de 30 mètres carrés et descend à 20 mètres carrés pour un studio.

Cependant, en raison de la pandémie, une partie d'entre eux auraient libéré leur habitation. Ils ont choisi de retourner vivre chez leurs parents, pour avoir plus d'espace ou pour ne pas se retrouver seuls.

Il est néanmoins possible de trouver des logements moins chers que la moyenne dans certaines villes. En Bretagne, par exemple, le loyer est de 511 euros par mois, charges comprises. Soit 13 % plus bas que la moyenne en province qui s'établit à 592 euros par mois. Paris est 70 % plus cher, alors que l'Île-de-France affiche un prix 56 % plus élevé.

Rennes, Nantes et Grenoble seraient les villes les plus accessibles pour un étudiant, pour respectivement 433, 448 et 449 euros par mois. L'étude met toutefois l'accent sur les tensions locatives à Rennes, Vannes et Brest. Une hausse du loyer pourrait avoir lieu en conséquence.