L’immobilier en Espagne attire de nombreux investisseurs étrangers depuis plusieurs années, en raison du fort potentiel de rentabilité du pays. En effet, les prix de la pierre espagnole demeurent largement abordables comparés à ceux de ses voisins pays européens.

À la fin de l'année 2021, les prix sont restés relativement stables par rapport à la même période de 2020. À Barcelone, les professionnels du secteur ont même constaté un léger recul (-0,3 %).

Pour cette année, l'investissement immobilier en Espagne devrait rester intéressant pour les Français pour deux principales raisons : les prix des biens restent accessibles et le retour sur investissement est significatif et rapide.

Néanmoins, une inflation élevée et une éventuelle remontée du taux d'emprunt pourraient faire évoluer la situation.

Les prix des biens restent accessibles

Selon les professionnels immobiliers, les prix des biens dans les villes espagnoles restent accessibles, même dans les régions où la demande de logements est importante.


À Barcelone, le mètre carré se négocie en moyenne autour de 3 300 euros. À Madrid, la moyenne se situe à 2 600 euros, contre 1 600 euros à Valence.

Il faut toutefois préciser que l'encadrement des loyers dans les zones tendues s'applique depuis le début de cette année.

D'autre part, la nouvelle loi sur le logement pourrait également favoriser la baisse des loyers en Espagne.

En 2021, les loyers ont déjà régressé d'environ -5 % par rapport à l'année précédente et la tendance baissière pourrait se maintenir, du moins au cours des premiers mois de l'année 2022.

Ceux qui viennent d'acquérir un bien immobilier ont l'obligation de souscrire une assurance habitation.

À l'aide de notre comparateur en ligne, il est possible d'obtenir plusieurs devis assurance habitation et d'accéder aux meilleures offres du marché en seulement quelques clics.

Possible durcissement des conditions de financement

Les pressions inflationnistes et une éventuelle remontée des taux d'intérêt pourraient entraîner un durcissement des conditions de financement des projets immobiliers.

Outre cela, certains facteurs comme la hausse des coûts des matériaux et les nouvelles normes imposées pour les logements pourraient faire grimper les prix des biens dans les mois à venir, estiment les professionnels du secteur.