En rachetant Aviva France avec l’accord des autorités réglementaires, le groupe Aéma est devenu le 5e acteur de l’assurance française après Covéa. Suite à cette acquisition, ce mastodonte mutualiste pèse désormais 14,5 millions d’euros de chiffre d’affaires et comptabilise 11 millions de clients. Il se retrouve également au 2e rang des assureurs spécialisés en dommages aux particuliers et 3e en santé.

La compagnie deviendra une filiale entièrement détenue par la Macif

Dans une interview donnée à l'Argus de l'assurance, Adrien Couret, directeur général d'Aéma, a indiqué que

Le groupe a puisé dans ses fonds propres et procédé à l'émission de dette subordonnée pour financer cette acquisition, dont le montant s'élève à 3,2 millions d'euros.

Ainsi, Aviva France constitue le « troisième pilier » du groupe Aéma. Par contre, elle deviendra une filiale entièrement détenue par la Macif, mais dont le capital peut être exploité par Aésio et les autres mutuelles du groupe.

Le nouvel état-major a également été dévoilé. Jean-Philippe Dogneton, directeur général de la Macif et directeur général délégué du groupe Aéma, prendra les commandes de la compagnie. Philippe Michel Labrosse, ancien directeur général de Mutavie, la filiale d'assurance vie de la Macif et du pôle finance épargne de la mutuelle d'assurance, a pour sa part été nommé au poste de directeur général.


À noter que si vous êtes locataire et que vous envisagez de souscrire une assurance habitation en ligne, rendez-vous sur le site web de Macif pour obtenir un devis gratuit.

Un modèle de distribution multi-réseaux

Le géant mutualiste ambitionne de devenir « un groupe multi-métiers, multimarques et multi-réseaux ». C'est l'une des raisons pour laquelle elle a réalisé cette acquisition. Toutefois, la distribution croisée de produits entre les trois marques (Aésio, Macif et l'ex Aviva France) n'est pas encore à l'ordre du jour.

Le groupe Aéma tient à ce que chacune des trois entités préserve sa spécificité.

Selon Jean-Philippe Dogneton, les partages de compétences, d'expérience et de savoir-faire restent envisageables. Toutefois, les marques garderont leur différence afin de répondre aux besoins des clients et partenaires.

Le rachat d'Aviva France a également permis à Aéma de bénéficier de l'expertise de tout un réseau d'agents généraux. La concurrence sera minime entre les trois marques puisqu'elles visent différents profils de clients.