La France ne sera à l’abri des périodes de fortes chaleurs qu’après la mi-septembre 2022. Une bonne préparation s’avère donc indispensable pour faire face à ce phénomène météorologique. Tirer les rideaux, fermer les portes et fenêtres, etc., en journée, est alors préconisé. D’autres astuces sont aussi à mettre en œuvre pour conserver la fraîcheur de son logement.

Un épisode de canicule s'est invité en France dans la semaine du 20 juin dernier. Les températures avoisinaient alors les 40 °C. Jusqu'à la mi-septembre 2022, d'autres vagues peuvent se produire dans le pays. Pour s'en protéger, il convient, pour les personnes qui travaillent à domicile notamment, de préparer son habitation à ces phénomènes. Diverses astuces existent pour y parvenir.

L'on conseillera à ce titre de mettre une haie sur la façade ouest de la maison ou de l'appartement. Elle empêchera les rayons solaires d'y pénétrer.

L'établissement d'un auvent, d'un store banne, etc., au-dessus des fenêtres ou d'une pergola sur la terrasse est également une option intéressante.


Se munir d'objets permettant de rafraîchir l'intérieur du logement

L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) préconise aussi l'installation de plantes au sein du logement.

Selon lui, leur évapotranspiration engendrera une légère diminution de la température à l'intérieur.

L'organisme encourage par ailleurs d'arroser les végétaux et la terrasse le soir pour bénéficier davantage de fraîcheur.

Une précision s'impose toutefois concernant cette recommandation : elle est à éviter lors d'une grave sécheresse .

L'on peut aussi s'équiper d'un ventilateur, de préférence de plafond, en périodes de chaleur intense. Loin de refroidir l'atmosphère, cet outil sert à faire circuler l'air. Par conséquent, l'intérêt de le laisser allumer dans une pièce inoccupée est nul . L'agence de transition écologique appuie que disposer un linge humide près de l'appareil procure :

[…] Une plus grande sensation de fraîcheur. En s'évaporant du linge, les gouttelettes d'eau vont capter les calories de l'air et abaisser un peu la température dans l'environnement immédiat.

Une bouteille d'eau gelée placée devant l'instrument fera également l'affaire. Attention toutefois au risque de court-circuit pouvant résulter d'un écoulement d'eau sur celui-ci. Pour anticiper la survenance d'un tel accident, bien assurer son domicile est utile.

Ainsi, il semble avisé de souscrire la garantie dommages électriques, dont le prix est affiché lors d'une simulation assurance habitation.

Se passer de certains appareils électroménagers

À défaut de ventilateur, le recours à une climatisation est aussi envisageable. À noter toutefois que cet électroménager consomme beaucoup de gaz ou d'électricité et présente un prix conséquent . Les dispositifs les moins énergivores portent sur ceux avec une étiquette-énergie A+++ . Cependant, l'Ademe prévient :

Une climatisation consomme entre 300 et 500 kilowattheures (kWh) pour 500 heures de fonctionnement dans une pièce fermée, c'est plus qu'un réfrigérateur pourtant branché toute l'année. […]

Elle prône le maintien de l'écart de température entre l'extérieur et l'intérieur à 5-7 °C en cas d'utilisation.

La fermeture des portes et l'ouverture des fenêtres s'imposent par ailleurs lorsque cet appareil est en marche. De surcroît, certains modèles, principalement individuels, dégagent beaucoup de bruit tant pour les voisins que pour soi-même.

Un autre conseil pour obtenir plus de fraîcheur chez soi consiste à éviter tant que possible de se servir :

  • Du PC ou de la console de jeux ;
  • Du lave-linge ;
  • Du four ;
  • Etc.

Ces appareils émettent de la chaleur quand ils sont allumés.