Du 15 avril au 15 mai 2020, le site de location de logement Airbnb a recensé 21,2 millions de recherches dans tout l’Hexagone. L’entreprise a toutefois remarqué que les réservations restent relativement rares depuis la levée du confinement. En effet, les Français semblent attendre l’évolution de la stratégie de déconfinement du gouvernement avant de concrétiser leur projet de vacances.

En raison de l'originalité de sa formule, Airbnb crée parfois des situations problématiques en matière d'assurance responsabilité civile. Le concept reste néanmoins très populaire en France. Cela dit, la plateforme subit actuellement les conséquences de la pandémie de Covid-19. Elle constate en effet une importante baisse de l'engagement des clients dans la réservation d'hébergement estival.

Au début du déconfinement, les Français ont encore été limités dans leurs déplacements. Ils ne pouvaient pas dépasser un périmètre de 100 km, à vol d'oiseau, autour de leur lieu d'habitation. Cette mesure était particulièrement contraignante pour les grandes vacances. Finalement, la restriction a été levée avant l'été, mais les vacanciers restent prudents.

Des vacances sous le signe de l'incertitude

Comme chaque année, les côtes ouest et sud font partie des destinations estivales les plus populaires en France. Pour 43 % des internautes, les stations balnéaires situées dans ces régions figurent en tête des recherches. Depuis la levée du confinement, les vacanciers cherchent majoritairement des maisons entières. Ils privilégient notamment les chalets, les villas ou les maisons de campagne.


Cependant, comme l'a souligné une porte-parole d'Airbnb, ces recherches n'ont pas encore engendré de réservations pour l'instant. En effet, la plupart des consommateurs attendent l'annonce de la réouverture des restaurants et des bars avant de prendre une telle décision.

Cet attentisme s'explique également par le fait que le site de location touristique a décidé de suspendre le remboursement des réservations annulées depuis le 14 mars dernier. Les Français préfèrent donc se montrer prudents et évitent de réserver un logement sur Airbnb avant d'être sûrs de l'occuper.

Un choix de destinations plus restreint

Les grandes vacances sont généralement attendues avec impatience par les petits et les grands. Cette année, la période estivale se révèle encore plus précieuse, au lendemain du confinement. D'ailleurs, la crise sanitaire n'a pas perturbé les projets de vacances de plus de 40 % des Français.

Toutefois, la pandémie de Covid-19 tend à modifier le comportement des consommateurs. Ainsi, les vacances sont désormais organisées en fonction des mesures sanitaires appliquées dans l'Hexagone. Comme l'a souligné la plateforme Airbnb, dans un communiqué récent :

Les Français tiennent compte des limitations de déplacement et des directives officielles : 85 % des dernières recherches portent sur des lieux de séjour en France.

Ainsi, entre mi-avril et mi-mai 2020, plus d'un tiers des destinations recherchées sont situées dans un rayon de 80 km de la résidence des internautes. Enfin, cette année, le budget vacances prévu par les Français est estimé à 805 euros par personne en moyenne.