Selon les estimations, les tarifs de l’assurance devraient progresser au début de l’année prochaine. La hausse pourrait atteindre 6% pour les habitations, et 3,5 % pour les automobiles, ce qui contraindra les Français à dépenser plus pour se protéger des éventuels sinistres pouvant toucher leurs logements et leurs véhicules.

Les Français subiront une hausse sensible des tarifs d’assurance en 2024

Inflation et catastrophes naturelles

Les assureurs pointent du doigt l'inflation et l'augmentation des incidents et dommages liés aux catastrophes naturelles pour expliquer la hausse sensible des tarifs pour 2024. Selon ces professionnels,

La flambée des coûts des sinistres favorise l'accroissement des primes, notamment pour l'assurance habitation.

En effet, les tarifs pourraient progresser de 6% l'année prochaine en raison des apparitions successives des catastrophes naturelles : inondations, sécheresses, tempête, etc.

Cette situation est source de pertes pour les acteurs du marché, d'autant plus que les prix des matériaux et de la main-d'œuvre sont élevés si la reconstruction du logement s'avère nécessaire. L'évolution des tarifs de l'assurance ne va pas de ce fait s'arrêter là, mais les Français n'ont pas le choix s'ils veulent bénéficier d'une couverture suffisante.


Pour la plupart des ménages, la stratégie la plus efficace pour payer moins cher est de faire jouer la concurrence.

Ils peuvent d'ailleurs comparer les offres de différents assureurs en recourant à un outil gratuit en ligne.

Ces outils permettent en effet d'accéder facilement aux contrats qui affichent le meilleur rapport couverture/prix en fonction des besoins et de la situation de chacun.

Bien étudier les contrats

Avant de souscrire une assurance pour son auto ou son logement, il importe de bien étudier les contrats et de se pencher sur les exclusions de garantie,

Rappellent les experts. En effet, certains sinistres ne sont pas pris en charge : chaque garantie est associée à des exclusions au contrat, que ce soit pour la responsabilité civile, le vol et le vandalisme, les dégâts des eaux, les incendies, et les catastrophes naturelles.

Néanmoins, il est possible de négocier les exclusions de garanties en assurance lors de la souscription, mais ceci impliquerait une modification des tarifs (hausse des primes).

À retenir
  • Les tarifs de l'assurance habitation afficheraient une hausse de 6% en 2024
  • Les assurés pourront faire jouer la concurrence pour payer moins cher
  • Les experts préconisent également une analyse minutieuse des clauses avant la souscription et une attention particulière sur les exclusions de garanties du contrat.