En octobre 2021, le gouvernement a annoncé la mise en place de France Rénov, un dispositif qui va permettre aux particuliers de solliciter l’aide des professionnels pour leur projet de rénovation énergétique. Opérationnelle depuis le 1er janvier 2022, cette plateforme inclut un site internet, un numéro de contact ainsi qu’une liste d’agences physiques réparties dans toutes les régions en France.

MaPrimeRénov : de quoi s'agit-il exactement ?

Mis en place le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov remplace le CITE (crédit d'impôt pour la transition énergétique). Depuis le 1er janvier 2021, cette aide est devenue accessible à tous les foyers, et ce, sans condition de plafond de revenus, aux propriétaires bailleurs ainsi qu'aux copropriétés.

Désormais, les propriétaires de logements construits depuis au moins de 15 ans peuvent également prétendre à la prime, contre 2 ans auparavant. Ce dispositif a en outre été étendu jusqu'en 2022 avec les mêmes montants que l'année précédente.

Lancée en fin octobre 2021, France Rénov est le service qui permet aux particuliers de se renseigner sur les travaux de rénovation énergétique éligibles à cette aide et obtenir la liste des professionnels agréés qui peuvent prendre en charge leur projet .

À noter que la souscription d'une assurance habitation est indispensable pour prendre en charge les dommages causés par un sinistre dans le logement.


Les travaux éligibles à MaPrimeRénov

MaPrimeRénov est accordée pour financer les travaux de rénovation énergétique, dont voici quelques exemples :

  • L'audit énergétique ;
  • Les travaux de chauffage (chaudières à granulés, chauffage solaire, etc.) ;
  • Les travaux d'isolation (combles perdus, ITE et ITI, plancher bas, rampants de toiture, etc.) ;
  • Les travaux de ventilation (mécanique simple flux et mécanique contrôlée double flux).

Le montant de la prime accordée est calculé à partir du montant des revenus des ménages ainsi que du gain écologique des travaux.

Comme susmentionné, le logement doit également être construit au moins il y a 15 ans et la durée d'occupation minimale est de 8 ans par an.

Par ailleurs, le bien doit servir comme résidence principale au moins une année à partir de la demande de solde.

Enfin, la durée de réalisation des travaux est limitée à 2 ans.