Un opérateur qui finance la totalité des travaux et qui sera remboursé chaque mois à travers les économies réalisées. C’est la solution avancée par l’organisme France Stratégie afin de multiplier les initiatives en faveur de la rénovation énergétique. Le programme vise en premier lieu les ménages modestes, mais n’exclut pas les autres foyers.

Une étude réalisée par France Stratégie met en avant une solution pour encourager les travaux de rénovation énergétique dans l'Hexagone. C'est ce que rapporte Le Parisien-Aujourd'hui. Elle repose sur le recours à un opérateur qui subventionne entièrement les travaux. Le coût lui sera ensuite remboursé chaque mois, grâce aux économies réalisées sur la facture d'énergie.

Dès lors, le ménage bénéficiaire n'aura aucuns frais à payer, à part la prime pour l'assurance habitation. Cette dernière servira de garantie en cas de malfaçon. Le programme a déjà été présenté aux autorités compétentes, en l'occurrence l'administration et les ministères concernés. Celles-ci n'ont, pour l'heure, montré aucune opposition.


Un programme financé conjointement par l'État et un opérateur labellisé

La solution proposée par France Stratégie, organisme rattaché à Matignon, permet aux ménages bénéficiaires de s'affranchir des coûts générés par les travaux. En effet, un opérateur financera la totalité des dépenses engagées. Pour le remboursement, il récupérera 75 % des économies réalisées sur la facture d'énergie. Quant au bénéficiaire, il percevra les 25 % restants.

Pour des travaux qui coûtent 4 500 euros et qui permettent d'économiser 40 euros par mois, l'opérateur récupérera 30 euros. De son côté, le bénéficiaire recevra 10 euros. Pour qu'il soit entièrement remboursé, la durée du contrat pourra être fixée à 15 ans.

Les défauts de rentabilité devraient également être pris en charge par l'État. Autrement dit, ce dernier assumera les risques liés à une malfaçon et à la maîtrise d'ouvrage. Le bénéficiaire, lui, ne s'acquittera d'aucuns frais.

Le programme s'adresse en priorité aux ménages modestes. Néanmoins, il n'exclut aucun foyer français. Seul le montant de l'aide diffère. Cela, en fonction du revenu, du lieu d'habitation et de la composition du foyer, suivant les conditions prévues par le dispositif MaPrimeRénov'. Ils seront alors départagés en quatre catégories, auxquelles sont attribués quatre codes couleur : rose, violet, jaune et bleu.


Des opérateurs choisis par l'État

Selon les calculs réalisés par France Stratégie, ce programme permettra de créer 7,5 milliards d'euros d'activités supplémentaires chaque année. Cela équivaut à 100 000 nouveaux emplois et 0,3 point sur le PIB.

Il sera également à l'origine d'une baisse de 2,4 % des émissions de CO2 tricolores. D'ailleurs, il vise à surmonter les obstacles qui empêchent les Français de se lancer dans la rénovation énergétique. Ils relèvent, en général, d'une méconnaissance des économies réalisables et des gains potentiels en matière de pouvoir d'achat. La baisse du prix du carburant s'avère un obstacle de plus. En effet, elle n'incite pas les Français à chercher un moyen de réduire leur facture énergétique.

Par ailleurs, le programme proposé par France Stratégie permet de gagner à nouveau la confiance des bénéficiaires. Bien souvent, ces derniers redoutent de payer des travaux mal effectués ou d'être surfacturés. France Stratégie propose à l'État de sélectionner les opérateurs via un appel d'offres. Ils seront ensuite labellisés.

À la demande des bénéficiaires, ils pourront effectuer un diagnostic de performance énergétique et estimer la rentabilité des travaux. Ils devront en outre en garantir la qualité et s'occuper du contrat avec l'entreprise en charge de leur réalisation.