Alors que la crise a sévèrement impacté les finances de millions de Français, les ménages qui louent leur résidence principale ont vu leur loyer augmenter au dernier trimestre 2020. Le dernier bilan de l’Insee montre en effet une hausse de 0,8 %, mais des disparités sont observées entre les régions et les secteurs.

Des hausses de loyers inégales pour les résidences principales

L'Insee communique les indices des loyers d'habitation à une fréquence trimestrielle.

Après une quasi-stagnation à 0,1 % entre début juillet et fin septembre, les loyers des biens vides utilisés à titre de résidences principales ont progressé de 0,8 % au quatrième trimestre de 2020.

Par rapport à la même période un an plus tôt, le taux de croissance est de 0,9 %. Sur un an au trimestre précédent, l'augmentation n'était que de 0,3 %.

Des écarts sont observés. Dans l'agglomération parisienne, les loyers ont été relevés de 1,1 %, contre 0,9 % dans les autres régions. De même, alors que les loyers des logements sociaux ont grimpé de 1,7 %, ceux des logements du secteur libre ont enregistré une augmentation moindre, à +0,6 %, sur la même période.


Ce mouvement pèse lourd sur le budget des ménages, déjà malmené par la crise. Le logement représente en effet le premier poste de dépenses, entre le loyer, l'assurance habitation obligatoire, et les éventuels travaux.

Légère progression de l'indice de référence des loyers

En outre, le 15 janvier 2021, l'Insee a publié l'indice de référence des loyers (IRL) pour les 3 derniers mois de 2020. À 130,52, il dépasse de 0,2 % son niveau pour la période comprise entre le 1er octobre et le 31 décembre 2019.

Pour mémoire, l'IRL est la valeur utilisée comme base pour réviser les loyers des logements privés vides ou meublés : il fixe les plafonds d'augmentations annuelles que les bailleurs peuvent appliquer pour les baux en cours. Cette information est visible sur le site internet de l'Agence nationale pour l'information sur le logement (Anil).

L'Insee indique s'être appuyé sur les résultats de deux études (l'enquête Loyers et charges ou L&C et celle réalisée auprès des bailleurs sociaux ou ELBS) pour calculer les indices des loyers d'habitation. Pour le dernier trimestre 2020, l'institut déclare

Avoir obtenu l'intégralité des données via un sondage téléphonique.