Ces dernières années, la construction de logements est à la peine en France, aggravant la pénurie et tirant les prix vers le haut. Mais en 2021, malgré la crise sanitaire, le ministère de la Transition écologique a enregistré 471?000 permis. C’est plus qu’en 2019, avant la pandémie.

Hausse notable du nombre de permis de construire en 2021

Selon le dernier rapport publié par le ministère,

471 000 autorisations de construire ont été délivrées en 2021.

Cet indicateur n'a jamais atteint un niveau aussi élevé sur 12 mois depuis août 2018. En parallèle, les chantiers démarrés se sont élevés à 386 700.

La comparaison avec 2020 n'est pas forcément pertinente, sachant que cette année-là, les deux confinements avaient sévèrement impacté la filière BTP dans son ensemble. Ainsi, entre 2020 et 2021, les nombres de permis et les mises en chantier ont augmenté de 18,9 % et 10,7 % respectivement.


Mais une progression de 4,6 % est également constatée par rapport à 2019, considérée comme une année « normale » et durant laquelle le marché immobilier a réalisé des performances exceptionnelles. En revanche, le nombre de chantiers lancés, a légèrement chuté (-0,1 %), entrainant dans son sillage une baisse du volume de souscription ou de demande de devis assurance habitation.

Des mises en chantier ralenties par la pénurie et le coût des matériaux

Il faut souligner les multiples difficultés qu'ont rencontrées les professionnels du bâtiment dans un contexte très particulier. Alors que la demande a bondi avec la reprise d'activité consécutive à la levée des restrictions, les problèmes d'approvisionnement à travers le monde ont entraîné une raréfaction des matériaux et fait exploser leur coût. « Incapables d'y faire face, les acteurs de la filière ont dû reporter leurs chantiers », a révélé la Capeb, le syndicat des artisans et les petites entreprises du secteur.

Dans le détail, les maisons individuelles et lotissements ont été les plus nombreux (211 800) à décrocher le précieux sésame, nettement plus qu'avant la crise sanitaire, même si la réalisation tarde à suivre. Les mairies ont également accordé 259 200 autorisations pour des logements collectifs, mais seulement 225 000 chantiers ont commencé. Ces chiffres ne sont cependant pas parvenus à égaler les niveaux d'avant-crise.

Des disparités régionales en matière de croissance des permis de construire sont observées sur un an en 2021. Le Centre-Val de Loire se positionne en tête (+34,5 %), suivie par la Bretagne (+31,2 %) et la Corse (+27,4 %). Les hausses les moins importantes sont relevées en Île-de-France (+13 %), dans les territoires ultramarins (+12,1 %) et en Nouvelle-Aquitaine (+12 %).