Le marché immobilier était reparti en trombe dès la fin du confinement en mai 2020. Pour de nombreux observateurs, il s‘agissait d’un simple effet de rattrapage et la demande devait ensuite s’essouffler. Pourtant, un an après, l’euphorie n’est toujours pas retombée, même pour le segment de l’ultra-luxe. Mieux, le nombre de transactions conclues devrait atteindre un nouveau record cette année.

Le business du « très luxueux » ne connait pas la crise

Les données fournies par les agences du réseau Sotheby's International Realty France constituent une source d'informations pertinente pour analyser l'évolution du marché immobilier très haut de gamme depuis l'apparition de la crise sanitaire.

Spécialisé dans l'immobilier de luxe (des biens dont le prix de vente peut parfois atteindre un montant à 8 chiffres), le réseau d'agences s'apprête à conclure une année 2021 couronnée de succès.

Les transactions d'un montant compris entre 3 millions et 5 millions d'euros se sont comptées par dizaines. Et contrairement aux ménages moyens qui ont cherché à s'éloigner des centres urbains, les acheteurs les plus fortunés ont en revanche décidé de s'orienter vers les grandes métropoles telles que Paris, Marseille, Lyon ou encore Bordeaux.


Les chiffres ont de quoi donner le tournis puisque pour le seul réseau Sotheby's International, le montant total des ventes réalisées à ce jour s'élève à 910 millions d'euros, soit un bond de +43 % en un an.

D'ici à la fin de l'année, la barre du milliard pourrait bien être franchie. Avec la réouverture des frontières, les investisseurs étrangers risquent d'affluer en masse.

La qualité de vie, la priorité des priorités !

Outre la pandémie, le confinement a été particulièrement pesant pour les ménages, même pour les plus fortunés. Cet épisode a mis en évidence l'importance de la qualité du logement.

À peine rouvertes, les agences immobilières ont été prises d'assaut par les aspirants à la propriété. Ces derniers ont écumé les petites annonces ou se sont rués vers les bureaux pour tenter de dénicher la perle rare. Ils sont généralement en quête d'une maison individuelle, située dans une ville moyenne, avec un cadre verdoyant et disposant d'un espace extérieur.

Outre l'immobilier, cette dynamique retrouvée profite aussi au secteur de l'assurance. Depuis le déconfinement, les demandes de devis assurance habitation se sont multipliées.