La digitalisation faisant son chemin dans le domaine de l’assurance. De nombreux acteurs du secteur n’hésitent plus à recourir aux technologies numériques pour optimiser la relation client.

En vue de simplifier et fluidifier la gestion des sinistres, LeoCare propose un nouveau moyen de communication aux assurés. Son bot automatisé baptisé ClaimCare n'est certes pas destiné à remplacer complètement l'humain, mais celui-ci vise à faciliter la déclaration d'un sinistre et le suivi du dossier par les assurés.

Quoi qu'il en soit, l'assistance humaine ne va pas complètement disparaître. Les souscripteurs pourront continuer à interagir avec de véritables personnes. Une fois que les informations sur l'incident sont transmises par la victime, les conseillers prendront le relais. D'ailleurs, il est possible de bénéficier d'un service d'aide par téléphone ou en ligne.


Déclaration en ligne des sinistres et indemnisation en 24 heures

Ce nouveau service permettra de déclarer un sinistre en seulement quelques clics à partir de l'application dédiée, étant donné qu'il suffit de renseigner les détails de l'incident et d'envoyer les photos sur l'application mobile de la néoassurance.

Après la déclaration en ligne (ajout des informations et photos du sinistre), l'assuré peut suivre l'avancement de son dossier depuis son smartphone, puis demander une assistance personnalisée auprès d'un conseiller en cas de besoin. L'indemnisation s'effectue en 24 heures à compter de la réception de la facture.

En tant qu'intermédiaire d'assurance, Leocare se place sur un large éventail de produits et propose aux assurés de réaliser leurs démarches en ligne. Il est ainsi possible d'obtenir un devis assurance auto auprès de ce prestataire ou encore de bénéficier d'une assistance sur mesure en cas de problème.

Leocare vise un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros pour 2021

Ayant réussi à boucler un tour de table de 15 millions d'euros au début de cette année, cette jeune pousse créée en 2017 veut booster sa croissance et étendre ses activités à l'international. Pour 2021, elle vise un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros, puis 100 millions d'euros pour 2022.

Son cofondateur Christophe Dandois affiche un optimisme débordant et déclare que

Le chiffre d'affaires de l'assurtech pourrait franchir la barre du milliard d'euros en 2026.