Depuis le début de la pandémie, les observateurs n’ont cessé de le répéter : les épisodes successifs de confinement ont poussé les Parisiens à fuir la capitale pour s’installer en périphérie. Conséquence de ce phénomène : les prix de l’immobilier ont explosé dans les départements limitrophes de Paris, comme dans les Yvelines, le Val d’Oise, l’Essonne ou encore la Seine-et-Marne. La hausse a été plus marquée pour les maisons.

L'envolée des prix est le signe de la bonne santé du marché immobilier

Pour évaluer la santé du marché immobilier français depuis le confinement, un spécialiste du secteur s'est intéressé aux attentes des acheteurs ainsi qu'au volume de transactions enregistrées.

Ce professionnel a dressé plusieurs constats. D'abord, l'envolée des prix observée en petite et grande couronne reflèterait parfaitement l'aspiration des Parisiens à un changement de cadre de vie, plus proche de la nature. Les demandes de devis assurance habitation concernent désormais les villes moyennes avec de l'espace et de la verdure.

Ainsi, des départements tels que les Yvelines, le Val d'Oise, l'Essonne ou encore la Seine-et-Marne ont été pris d'assaut par les acquéreurs parisiens et vu leurs prix exploser.

Toutefois, même si le marché immobilier reste sous tension dans ces territoires, le mètre carré y demeure abordable. Celui-ci s'y négocie en moyenne à 3 157 euros.

Les notaires estiment cependant que ce prix continuera à grimper. Les biens disponibles se font de plus en plus rares alors que la demande reste soutenue. Selon toute vraisemblance, cette tension n'est pas près de se dissiper.


La grande couronne propice à l'investissement locatif

Si les acheteurs se précipitent autant du côté de la grande couronne parisienne, c'est parce que celle-ci représente également une excellente opportunité d'investissement.

Pour des raisons professionnelles, bon nombre de Franciliens ne peuvent pas se permettre de changer de région. Ne disposant pas des moyens d'acheter en petite et grande couronne, ils n'ont pas d'autres choix que d'opter pour la location.

Il s'agit d'une aubaine pour les investisseurs. Non seulement les conditions d'emprunt bancaire leur sont toujours favorables (les taux restent bas), mais en plus ils peuvent bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu via des dispositifs de défiscalisation immobilière tels que le Denormandie.

Pour rappel, le dispositif Denormandie donne droit à des avantages fiscaux si :

  • vous achetez un bien ancien dégradé et vous décidez de le rénover ;
  • vous proposez ce bien à la location pour une durée allant de 6 à 12 ans ;
  • vous vous engagez à respecter des plafonds de loyers.

Bon nombre de communes d'Ile-de-France sont éligibles à ce dispositif.