L’Observatoire de l’immobilier d’entreprise fait part d’une dynamique remarquable dans le Maine-et-Loire. En un an, le volume placé dans le secteur tertiaire a connu une progression de plus de 80 %. Cette évolution est la conséquence de la reprise des activités après la pandémie selon les professionnels. Les transactions ont quasi doublé pour certaines catégories de biens.

Le Maine-et-Loire affiche l'un de ses meilleurs résultats pour l'immobilier tertiaire en 2021. La hausse a été confirmée par le Club Immobilier Anjou et la CCI 49 à travers leur observatoire. En volume, plus de 44 000 m² ont été commercialisés dans le département. Un chiffre qui tend à se rapprocher de celui de 2018. Certaines localités sont particulièrement prisées, dont Angers Loire Métropole qui réunit la majorité des transactions finalisées. Les biens en construction et les projets en cours contribuent à ce dynamisme, indiquent les professionnels du secteur. Néanmoins, il ne profite pas à toutes les catégories de biens et les villes.


Les locaux d'activité et les entrepôts sont moins demandés

Malgré le rebond constaté, l'Observatoire de l'immobilier d'entreprise indique un recul pour les entrepôts et les locaux d'activité. Les transactions, au nombre de 181 en tout, ont chuté de 21 % pour ces types de biens en 2021. Cela équivaut à 130 125 m² occupés.

Cette baisse est particulièrement marquante à Angers Loire Métropole avec un écart de 58 % par rapport à 2020. Pour les professionnels, l'affaissement observé sur ces catégories est dû à l'inexistence de projets de grande envergure. Effectivement, les biens commercialisés en 2021 ont une surface inférieure à 3 000 m². Il était pourtant possible de parvenir à 7 000 m² en 2020.

Les spécialistes ont également mis l'accent sur le déséquilibre entre l'offre et la demande. En raison des objectifs de zéro artificialisation, les biens fonciers proposés sur le marché sont moins nombreux. Ceci ne devrait pas affecter le marché de l'assurance.

Les occupants peuvent consulter un comparateur assurance habitation pour évaluer le prix et les différences entre les offres.

Le Choletais a été l'une des rares communes à afficher une hausse des transactions. Il a enregistré une augmentation de 60 % pour les entrepôts et les locaux commerciaux entre 2020 et 2021. Il réunit par ailleurs 41 % du volume placé dans le département pour un total de 53 689 m².

Les recherches se multiplient pour les biens de taille intermédiaire

En tout, le volume commercialisé pour l'immobilier tertiaire a atteint 44 440 m² dans le Maine-et-Loire pour 148 transactions conclues. Ce chiffre témoigne d'une progression de 84 % par rapport à 2020. 129 opérations ont été enregistrées pour cette année, se traduisant par 24 173 m² occupés.

Angers Loire Métropole se démarque, réunissant 88 % du volume inclus dans les opérations de 2021. Parmi les biens qui ont trouvé preneurs, huit ont une surface supérieure à 1 000 m². Deux fois plus de transactions ont été enregistrés sur cette catégorie en 2021.

Néanmoins, les recherches se concentrent sur les immobiliers de taille intermédiaire, d'une surface de 300 à 500 m². Le segment du neuf, lui, a rassemblé 36 % du volume concerné par les transactions conclues.

En 2018, le département de Maine-et-Loire a réalisé son meilleur résultat avec 41 562 m² placés. L'année 2021 se trouve désormais en deuxième position avec une moyenne de 20 319 m². Au niveau du prix, les vendeurs proposent entre 2 000 et 2 800 euros le mètre carré à l'achat pour un bien neuf. Le coût du mètre carré oscille entre 130 et 180 euros pour une location. Les chiffres en stocks font état de 75 530 m² disponibles fin 2021 dans le département et 66 000 m² pour la métropole.