L’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) et l’Insee ont rendu public leur rapport annuel sur la délinquance en France en 2018. Cette enquête dévoile que les cambriolages sont toujours nombreux, mais ils ont baissé par rapport à l’année d’avant. Quant aux vols de voiture, ils ont aussi reculé.

Un recul de -14 % des cas de cambriolages

Les personnes interrogées dans le cadre de cette étude intitulée « Cadre de vie et sécurité » ont été victimes de vandalisme faisant ou non l'objet d'une plainte auprès des forces de l'ordre.

Le but de cette enquête était de compléter les données fournies par la police et la gendarmerie, parfois insuffisantes, pour dresser un véritable état des lieux de la délinquance en France.

Les statistiques montrent que

« Le nombre de ménages dont l'habitation a été cambriolée est passé de 569 000 en 2017 à 490 000 en 2018,»

soit un repli de -14 %. L'an dernier, cela représente 1,7 % des ménages.


Ce recul est toutefois à relativiser en sachant qu'en 2017, le nombre d'actes violents a atteint son plus haut niveau depuis 10 ans. Sans compter que ce chiffre reste toujours important par rapport à celui enregistré en 2008, soit 349 000 cas de cambriolages.

Pour rappel, le cambriolage fait partie des sinistres couverts par l'assurance habitation.

Les vols d'automobiles en nette régression

Les vols de voitures figurent également parmi les indicateurs en régression. Seulement 200 000 cas ont été recensés en 2018, soit le plus faible niveau jamais enregistré depuis 2006. L'année, ce chiffre était de 500 000. Le rapport précise que

« Les ménages victimes de vols de véhicules ont baissé de plus de 50 %.»

Les propriétaires de deux-roues ne sont pas non plus épargnés par ce type d'incidents. 44 000 conducteurs de moto et scooter se disent être victimes d'un vol ou d'une tentative de vol l'année dernière. Malgré cela, ce sont les utilisateurs de vélos qui sont les plus touchés par ce fléau. 318 000 cas de vols ou de tentatives de vols de vélo ont en effet été enregistrés en 2018.