À Montreuil (Seine-Saint-Denis), l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine a récemment débloqué 100 millions d’euros, en emprunts et aides. Cette somme servira à faire avancer la rénovation des quartiers de La Noue-Clos Français et du Morillon. L’espace public dans la zone sera réhabilité, mais la priorité est accordée à la reconstruction et au renouvellement d’habitations.

En Seine-Saint-Denis, à Montreuil, la remise en état des Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV) est amorcée. Dans le cadre de ce programme, les quartiers emblématiques de La Noue-Clos Français et du Morillon seront renouvelés. Au total, le projet sur ces derniers coûtera 236 millions d'euros sur les 10, voire 15 prochaines années.

136 millions d'euros seront supportés par les partenaires privés et les collectivités (la municipalité et Est Ensemble principalement). Les 100 millions d'euros restant seront à la charge de l'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU). Le déblocage de ce fonds a été annoncé par le maire de Montreuil, Patrice Bessac, le 4 octobre dernier.


Un millier d'habitations sociales sera réhabilité

Une date marquant la signature de la convention tripartite d'engagement du projet de réhabilitation urbaine du quartier du Morillon.

À La Noue-Clos Français, 690 habitations neuves diversifiées, dont 60 dans le parc social, seront érigées. Des constructions qui influeront plus tard sur les recours à un comparateur d'assurance habitation. Sur la totalité du projet, seules 177 propriétés seront détruites. D'après le président de l'ANRU, Olivier Klein, ce chiffre s'avère extrêmement moindre comparé aux autres régulièrement émis.

Concernant la tour E du Clos Français, qui abrite plus de 50 logements, son cas reste pour l'heure indéterminé. Alors que sa démolition est recommandée par l'ANRU, le sujet doit être redébattu dans les mois à venir. La municipalité s'engage à organiser des entretiens personnels pour les locataires victimes des démolitions. Elle promet aussi que ceux voulant demeurer dans le quartier le pourront.

Le programme inclut également la rénovation de 1 812 logements sociaux en situation de délabrement. Les travaux prévoient par exemple :

  • La création de balcons ;
  • L'élargissement des salles de bains et cuisines ;
  • L'amélioration de l'efficacité énergétique des immeubles.

Plus de 70 millions d'euros seront octroyés à La Noue-Clos Français

Patrice Bessac estime que cette rénovation énergétique apparaît décisive :

[…] Pour la facture énergétique des habitants, mais aussi pour la facture climatique car, c'est le logement qui est la principale source d'émission de gaz à effet de serre.

Dans les détails du financement de l'ANRU, la majeure partie sera allouée à La Noue-Clos Français. Le quartier obtiendra 70,6 millions d'euros dont :

  • 15,1 millions d'euros de crédits ;
  • 55,5 millions d'euros de subsides.

Le tiers qui reste sera attribué à celui du Morillon, dont 10,8 millions d'euros d'emprunt et 19,8 millions d'euros d'aides. Patrice Bessac se réjouit :

Initialement, le projet du Morillon était classé d'intérêt régional, nous laissant espérer une aide maximale de 7 millions d'euros. C'est une grande satisfaction d'avoir été entendus et de voir ainsi l'ANRU reconnaître l'urgence à agir dans ce quartier.

Pour remarque, les deux quartiers s'avèrent très altérés à la fois au niveau des habitations, mais aussi des espaces publics.