Au vu de la conjoncture des derniers mois, il semblerait que l’immobilier n’ait pas trop souffert de la crise sanitaire. Néanmoins, le gouvernement a prévu une enveloppe de 650 millions d’euros pour les collectivités territoriales afin d’accélérer la construction de nouveaux logements collectifs et la réhabilitation des friches.

Lutter contre l'artificialisation du sol

Dans le secteur de l'industrie automobile, le gouvernement a accepté de fournir de l'aide, à la seule condition que les constructeurs renforcent leur démarche écologique en produisant plus de véhicules propres.

Il semble vouloir adopter la même démarche en ce qui concerne l'immobilier puisque son programme de relance met l'accent sur la réhabilitation des anciens logements et la lutte contre l'artificialisation du sol.

Dans cette optique, l'exécutif a débloqué une aide de 350 millions d'euros qu'il compte mettre à la disposition des collectivités territoriales afin de soutenir les constructions de logements collectifs.

À noter que seuls les logements dont le permis de construire a été délivré entre le 1er septembre 2020 et le 31 août 2022 sont concernés par le dispositif.


Dans l'idéal, les nouvelles constructions devront se trouver dans des zones en réhabilitation, de manière à préserver les surfaces naturelles comme les espaces verts ou les terrains agricoles.

Soutenir les professionnels du bâtiment

À travers cette démarche, le gouvernement envoie un message fort à destination des promoteurs et les autres professionnels du BTP.

Avec l'arrêt forcé des chantiers, les constructeurs ont subi de plein fouet les retombées du confinement, alors que leur secteur souffrait déjà de certains maux auparavant.

Avec cette nouvelle aide, le gouvernement espère une relance dynamique de la construction. Par voie de conséquence, la relance du secteur BTP contribuera également à redonner un nouveau souffle à d'autre marché, celui de l'assurance habitation par exemple.

100 euros par mètre carré… Ou un peu plus !

Il est également important de noter que les collectivités territoriales éligibles à la nouvelle aide n'auront pas à poser leur candidature ou à effectuer des démarches particulières.

Grâce à la base de données répertoriant les permis de construire délivrés, le gouvernement sera en mesure de cibler les destinataires et de leur octroyer ladite aide de manière systématique.

Initialement, il est prévu que chaque collectivité bénéficiaire recevra 100 euros par mètre carré de logement construit.

Les plus méritantes, c'est-à-dire celles qui développent des programmes de revitalisation du territoire, pourront obtenir des bonifications allant jusqu'à 20 %.