Dans un entretien accordé au site d’information Moneyvox, le rapporteur général du budget au sein de l’Assemblée nationale, Laurent Saint-Martin, a indiqué que le projet de loi de finances 2022 privilégie la stabilité fiscale ainsi que la relance de la consommation et de l’investissement.

Ce parlementaire a souligné que la priorité consiste à redonner de la confiance aux Français et à les inciter à consommer et à investir. Dans l'ensemble, aucun changement majeur n'est prévu à l'exception de la revalorisation du chèque énergie.

En ce qui concerne la prolongation ou la révision des dispositifs destinés à faciliter l'accès à la propriété ou à soutenir l'investissement dans l'immobilier, le rapporteur a expliqué qu'à ce stade, il n'est pas encore en mesure d'apporter des réponses concrètes.

Suppression progressive de la taxe d'habitation

En vue de préserver le pouvoir d'achat des ménages, le gouvernement va poursuivre le retrait de la taxe d'habitation. Pour les dispositifs comme le PTZ ou le Pinel qui arrivent à échéance au 31 décembre 2022,

Leur prolongation éventuelle sera encore discutée avec la ministre du Logement,

A indiqué le député.


À titre de rappel, les propriétaires et locataires doivent assurer leurs logements contre différents risques (responsabilité civile, incendie, dégâts d'eaux, catastrophes naturelles et technologiques, événements climatiques, etc.).

Afin de trouver rapidement le meilleur contrat, il est conseillé d'effectuer une simulation assurance habitation. Cette opération peut s'effectuer simplement en ligne et permettra de comparer les offres de plusieurs assureurs.

Stabilité fiscale et mesures de soutien en faveur du pouvoir d'achat des ménages

Le projet de loi de finances 2022 privilégie la stabilité fiscale, insiste le rapporteur général du Budget.

Ainsi, celui-ci ne prévoit aucune réforme fiscale mise à part la revalorisation annuelle de l'impôt sur le revenu. Il n'y aura pas à cet effet une adaptation de la fiscalité de l'épargne, et ce, malgré la forte hausse du montant des économies réalisées par les Français durant la crise sanitaire.

Toujours dans le cadre du PLF 2022, le gouvernement s'engage à soutenir le pouvoir d'achat des ménages. L'objectif est d'encourager la consommation et l'investissement.

Les mesures se traduisent concrètement par :

  • la revalorisation du chèque énergie ;
  • et le prolongement des aides sociales comme le minimum vieillesse et la prime d'activité.