Une enquête menée en février dernier a révélé que l’accès à la propriété intéresse vivement les Français. En effet, plus de 6 personnes sur 10 ayant participé à ce sondage ont déclaré avoir déjà effectué un achat immobilier. Et parmi ces derniers, près de 2 répondants sur 10 ont fait l’acquisition d’un bien au cours des trois dernières années.

Le recours au financement bancaire est systématique pour la plupart des acheteurs immobiliers et en ce moment, un tiers des Français détiennent un crédit. Et afin de maximiser leurs chances d'obtenir un accord et des conditions de prêt avantageuses, près de 40 % des acquéreurs ont fait appel à un courtier.

Bénéficier des conseils d'un expert

Si la plupart des acquéreurs (60 %) qui font appel à un courtier souhaitent avant tout obtenir un taux d'emprunt avantageux, 25 % d'entre eux veulent bénéficier des conseils d'un expert et, de ce fait, optimiser leurs dossiers de financement. Un quart des répondants (24 %) ont également indiqué que cette démarche leur permet de gagner du temps.


Et avec la décision du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) de transformer ses recommandations en normes contraignantes, certains profils d'emprunteurs, notamment les investisseurs, ont besoin de l'accompagnement d'un professionnel du crédit dans la recherche d'une solution de financement en accord avec leurs besoins.

D'autre part, les nouveaux propriétaires peuvent économiser en souscrivant une assurance habitation pas cher. À l'aide d'un comparateur d'assurance en ligne, trouver les contrats offrant le maximum de garanties au meilleur rapport qualité/prix se fait en seulement quelques clics.

L'accompagnement d'un courtier intéresse notamment les jeunes acquéreurs

Selon les résultats de ce sondage, l'accompagnement d'un courtier intéresse notamment les jeunes moins de 35 ans. En effet, 46 % d'entre eux affirment avoir fait appel à un expert pour pouvoir bénéficier de meilleures conditions de prêt.

Le recours à un professionnel est également devenu une pratique courante chez les CSP+ en quête de financement pour leurs projets immobiliers.

Bien que leur profil présente très peu de risques pour les banques, 44 % des répondants affirment avoir besoin de l'expertise et du conseil du courtier pour le montage de leurs dossiers et les négociations avec les organismes prêteurs.