Les prêteurs immobiliers exploitent la régression du taux d’intérêt de façon profitable

Acheter un bien immobilier représente un grand investissement. En tenant compte des contraintes financières de bon nombre de foyers pour y accéder, recourir à un crédit est une solution convenable à tous les niveaux.

Depuis le début de l’année, les choses s’annoncent bien du point de vue des emprunteurs. En effet, les taux d’intérêt régressent de plus en plus. Ce qui a permis de maintenir un certain rythme des demandes au niveau de ce domaine.

De leur côté, les financeurs modulent leur stratégie suivant le contexte actuel. Tous les protagonistes sont en mesure de profiter de cette baisse jusqu’à la fin de 2019, car aucune augmentation n’est en vue jusqu’ici.


Les conditions d’accès au prêt immobilier sont très avantageuses

Les taux d’intérêt actuels sont largement moins élevés par rapport à ceux qui se présentent habituellement. En moyenne, un bénéfice évalué à 1,25% s’applique dans le secteur du prêt immobilier. Cette tendance baissière a commencé depuis le début de l’année jusqu’au mois de juin.

Bien que le pourcentage touché par le créancier ait été relativement modique entre 1980 et 2000, les indicateurs mis en évidence en ce moment sont encore dépassés de très loin. En effet, les chiffres sont aujourd’hui 5 fois plus réduits si l’on se base sur le dernier constat similaire.

Compte tenu de ce privilège, c’est normal que les activités aient été particulièrement fructueuses au cours de la période de l’étude. Cependant, il faut dire que cette propension est quelque peu ralentie depuis les premiers jours du deuxième trimestre. En effet, les nouveaux contrats diminuent à hauteur de 0,9%.

Les institutions financières profitent de la situation

En dépit d’un léger ralentissement au niveau des demandes, le marché n’est pas dénué d’avenir florissant pour autant. Et ce, aussi bien au niveau des achats neufs que des investissements dans l’ancien.

A priori, les difficultés financières de certains ménages ne sont pas comblées par les avantages qui se présentent. Pour preuve, les apports personnels diminuent de 8% au cours des premiers mois.


En parallèle, les maisons de crédit cherchent les meilleurs moyens de privilégier encore plus toute la clientèle par le biais des formules avancées. Entre autres, l’engagement à une assurance habitation devient plus facile dans le cadre de la souscription d’un nouveau prêt.

À vrai dire, une bonne poignée de services connexes sont proposés par ces acteurs afin d’élargir leur part de marché. Par surcroît, les durées du remboursement sont devenues encore plus attractives. Certaines entreprises proposent même un contrat pouvant aller jusqu’à 25 ans.