Malgré les efforts déployés par l’État, la France compte encore des millions de logements énergivores et très mal isolés, usuellement appelés « passoires thermiques ». La raison en est que les propriétaires ou les locataires occupants de ces biens se montrent réticents à l’idée de les remettre aux normes. Pour les inciter à lancer des travaux de rénovation énergétique, certains conseillers du gouvernement suggèrent de rendre obligatoire le recours à un accompagnateur public dès lors que le montant des travaux dépasse 5 000 euros.

Entreprendre des travaux qui soient pertinents

Lorsque le particulier se lance à l'aveugle dans la réhabilitation de son logement, le principal risque réside dans l'inefficacité des travaux effectués, c'est-à-dire que les gains énergétiques obtenus sont très modestes, voire inexistants.

D'après une récente étude, seulement 5 % des travaux de rénovation entrepris ont amélioré le score du bien immobilier concerné sur le DPE (Diagnostic de performance énergétique).

L'accompagnement d'un professionnel se révèle donc crucial pour s'assurer que les rénovations ont eu un véritable impact sur la consommation énergétique du logement.

Le rôle de l'accompagnateur s'articulera ainsi autour de plusieurs axes :

  • éclairer le porteur de projet sur les démarches administratives à entreprendre ;
  • l'aider à identifier les travaux prioritaires et évaluer les gains de performance énergétique ;
  • l'assister dans le calcul du budget à prévoir et dans la recherche de financement.

Rendre l'accompagnement obligatoire

Le but n'est pas de forcer la main aux particuliers, mais lorsque le coût des travaux envisagés se met à atteindre des sommets, il est toujours préférable de connaitre l'avis d'un professionnel.


C'est la raison pour laquelle les conseillers du gouvernement suggèrent que l'accompagnement soit obligatoire dès lors que le montant des travaux dépasse les 5 000 euros.

La question des démarches administratives se pose également pour les porteurs de projet. Nombreux sont ceux qui se sentent perdus lorsqu'il faut lancer les procédures de demande de prêts ou de souscription à une assurance habitation.

Outre son rôle de conseiller, l'accompagnateur pourra être chargé de toutes ces tâches jugées compliquées, chronophages et fastidieuses.

La rénovation énergétique passe obligatoirement par la réhabilitation des passoires thermiques qui, en plus de coûter cher à leurs occupants, constituent une menace pour l'environnement, avec leur empreinte carbone très marquée.