À cause de la pandémie de SARS-CoV-2, le bidet a connu ces derniers temps un regain d’intérêt auprès des Français. Sur le Web, les recherches y afférentes ont augmenté de 300 % en un mois. D’après les experts, cette flambée s’explique par l’existence de pénuries de papier toilette dans le monde à l’annonce des confinements.

Généralement installé entre la baignoire et les WC, le bidet s'affirme d'un point de vue environnemental. Son impact écologique se montrerait en effet plus faible que celui du papier hygiénique. Un outil qui, afin de couvrir la demande autour du globe, requiert l'abattage de 10 millions d'arbres par an. Ce meuble contribuerait également à limiter la consommation d'eau. En effet, elle s'avèrerait moindre comparée à celle du papier toilette.

Pour ceux qui demeurent sceptiques vis-à-vis de ce mobilier, le Japon a su combiner contemporain et ancien. Les « toilettes à la japonaise » sont équipées d'un jet d'eau qui peut être orienté selon les besoins.


L'utilité du meuble s'est tarie depuis 1960

Un système nippon innovant qui permet de se laver l'entrejambe. En quelque sorte, il s'agit du résultat de l'amélioration, à l'aide de la nouvelle technologie, d'un bidet classique.

Pour l'histoire, ce dernier a été créé dans l'Hexagone avant la Révolution. Pour atteindre le Japon et le Moyen-Orient, sa popularité s'est exportée au-delà du sol français. Dans un premier temps, cet appareil sanitaire faisait référence à une race de chevaux de petite taille. Pour cause, c'est aussi la posture que l'on prend quand on s'installe sur cette cuvette.

Toutefois, l'utilité originelle de cette dernière avait fini par s'évanouir dans les années 1960. La naissance du papier hygiénique en est notamment responsable. D'ailleurs, les bidets ne sont que rarement mis en place dans les logements modernes. Dans les salles de bains des ménages tricolores, ils semblent néanmoins recouvrer leur place, affaiblie au fil des années. Une situation qui pourrait influer sur les offres présentées sur un site comparateur d'assurance habitation pas cher.

Les recherches relatives à l'appareil sanitaire se multiplient

Ce regain d'importance, Glimpse, une plateforme qui examine les tendances de consommation en ligne, l'a remarqué. En effet, elle a étudié le nombre de recherches pour ces dispositifs de toilettage. Dès lors, l'entreprise a conclu que sur les trente derniers jours, il a évolué de +300 %.


Cette hausse découlerait de la crise sanitaire. Au cours de cette dernière, des problèmes d'approvisionnement en papier hygiénique ont été observés à travers le monde avant le confinement. De ce fait, les clients auraient été contraints de penser à des solutions alternatives. Ils se seraient alors spontanément reportés sur le bidet.

Malgré tout, ce meuble continue pour l'instant de subir un échec chez les particuliers en France. La directrice marketing du producteur de sanitaires Jacob Delafon constate en revanche qu'il gagne de l'intérêt en Espagne. La cadre affirme que de l'autre côté des Pyrénées, le taux d'équipement tourne autour de 30 %.