Une étude menée par OpinionWay révèle que les seniors s’intéressent de plus en plus aux solutions leur permettant de monétiser leur logement. La vente à prix ajusté est le concept qui séduit le plus chez cette catégorie de population. En effet, un tiers des personnes âgées sont disposées à opter pour cette alternative en vue d’améliorer leur confort de vie.

Monetivia, une start-up œuvrant dans les domaines de l'immobilier et de l'ingénierie patrimoniale, a développé un concept visant à permettre aux seniors de tirer des revenus de leur logement. Il s'agit de la vente à prix ajusté. Cette solution séduit davantage par rapport au viager, comme l'indique une étude commandée par la jeune pousse à OpinionWay.

En effet, 83 % des sondés estiment que la première alternative est aussi ou plus intéressante que la seconde. Au final, quel est le concept le plus avantageux pour les seniors ? Par ailleurs, la monétisation du logement aura-t-elle un impact sur le secteur de l'assurance habitation ?


La vente en viager est particulièrement redoutée par les seniors avec enfants

La monétisation du logement séduit de plus en plus de seniors. Il s'agit pour ces derniers de vendre leur logement tout en ayant le droit de continuer à y résider. La vente à prix ajusté fait partie des solutions de monétisation du logement que les personnes âgées peuvent choisir.

Conçue avec Allianz et des notaires, elle évite aux seniors de devoir brader leur bien et leur assure un prix de vente final correspondant à sa valeur. L'étude d'OpinionWay indique que les familles estiment que la vente à prix ajusté répond davantage à leurs besoins.

De son côté, la vente en viager fait hésiter en raison de ses lacunes. 52 % des personnes âgées sans enfant ne souhaitent pas adopter cette solution. Chez les seniors avec enfants, cette part monte à 85 %. Cette situation montre qu'il faut mettre en place d'autres alternatives de monétisation du logement.

De nombreux seniors sont confrontés à des difficultés financières

Selon le sondage d'OpinionWay, 49 % des personnes de 70 ans et plus affirment rencontrer des difficultés financières en France. Dans le détail :

  • 35 % d'entre elles indiquent que leur patrimoine est insuffisant pour laisser un héritage à leurs enfants ;
  • 34 % affirment que leurs ressources ne leur permettent pas d'entrevoir un avenir serein ;
  • 12 % estiment que leurs revenus ne leur garantissent pas une vie décente.

Pour les seniors, la monétisation du logement constitue un moyen efficace pour améliorer leur confort de vie. D'ailleurs, ils sont nombreux à envisager d'y recourir :

  • 35 % pour mieux vivre au quotidien ;
  • 32 % pour faire des donations à leurs proches avant leur disparition ;
  • 31 % pour se constituer une épargne.

OpinionWay a mené son étude auprès de 1 020 personnes âgées de 70 ans et plus. L'enquête s'est déroulée du 19 au 24 août 2020.