Durant le quinquennat précédent, il avait été prévu de bâtir 500 000 logements par an au profit des Français. Une telle performance n’a toujours pas été observée sur le marché de l’immobilier. D’ailleurs, les professionnels du secteur s’alarment face au nombre d’habitations construites chaque année. La responsabilité est souvent rejetée sur les maires.

Les chiffres publiés par le gouvernement mettent en lumière la baisse de la distribution de permis de construire dans l'Hexagone. La présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), Alexandra François-Cuxac, ne cache pas son incompréhension face à cette situation qui prend une envergure nationale. Elle se demande pourquoi les pouvoirs publics lésinent sur les moyens alors que la demande en matière de logement augmente.

La construction d'immeubles destinés à l'habitation ralentit depuis maintenant plus de deux ans. Néanmoins, les professionnels de l'assurance habitation peuvent se rassurer du fait que la France affiche un meilleur bilan que ses voisines européennes.

Une meilleure performance que d'autres pays en termes de constructions

D'après l'OCDE, l'Hexagone est le pays européen où les logements en construction (par habitant) sont les plus nombreux. Alexandra François-Cuxac a tenu à préciser :

Faire de l'écologie, lutter contre l'artificialisation et vouloir habiter à la campagne, ce n'est pas construire moins, mais différemment.

Alors que le ratio s'établit à 6 logements pour 1 000 habitants en France, il est porté à environ 5 logements pour 1 000 habitants au Luxembourg, comme en Autriche et en Finlande. En Allemagne, le taux s'élève à 3 pour 1 000, contre plus de 2 pour 1 000 au Royaume-Uni. Ainsi, ces deux pays occupent respectivement la huitième et la seizième place en Europe.


La comparaison à l'échelle mondiale montre que même si les Américains bâtissent 1,2 million de logements neufs chaque année, leur ratio n'excède guère 3 logements pour 1 000 habitants.

Un marché peu fluide marqué par la hausse des prix de l'immobilier

En 2018, les permis de construire au Royaume-Uni et en Allemagne ont respectivement totalisé plus de 192 000 et 351 000 unités. La France en a délivré 460 400 au cours de la même année.

Ceci étant, les logements neufs mis en vente peuvent rester vacants pendant plus d'un an dans de nombreuses métropoles hexagonales. En région francilienne, les stocks descendent néanmoins à 7 mois, comme l'indique la présidente de la FPI. Quoi qu'il en soit, les réservations se stabilisent en dépit de la diminution des aides publiques. Les promoteurs immobiliers peuvent-ils garder espoir ?

Alexandra François-Cuxac indique que les ventes d'appartements neufs ont régressé de plus de 3 % en 2019, comparées à celles de 2018. En même temps, l'augmentation des tarifs n'arrange pas la situation. Parmi les raisons évoquées pour expliquer cette hausse figure la faiblesse de l'offre dans l'Hexagone.