Nombreuses sont les personnes âgées à vouloir vieillir chez elles plutôt que de fréquenter les maisons de retraite pour le reste de leurs jours. De ce fait, le gouvernement s’est engagé à faciliter leur maintien au domicile en leur fournissant les ressources nécessaires. Cette démarche implique d’adapter les logements à la situation des seniors.

Les seniors deviennent progressivement dépendants au fil des années. Pour autant, la perte de mobilité ne devrait pas induire systématiquement l'inscription dans un centre d'hébergement pour personnes âgées. En effet, ces dernières peuvent continuer à vivre dans leur propre résidence (de préférence couverte par une assurance habitation). Dans ce cas, elles profiteront de nombreux dispositifs étatiques, dont les aides à l'adaptation au logement.

Action Logement Services s'y met aussi et permet par exemple aux plus âgés de rénover leur salle de bains en fonction de leurs besoins. Encore faut-il que la perte d'autonomie relevée chez les sexagénaires intéressés soit particulièrement prononcée (GIR entre 1 et 4).

Des financements pluriels obéissant à certaines conditions d'éligibilité

Les personnes âgées en situation de dépendance peuvent prétendre à un soutien financier de 5 000 euros pour l'adaptation de leur salle de bains. L'aide des conseils départementaux ou de la Caisse nationale de vieillesse (CNAV) peut s'y ajouter.


Après avoir vérifié les conditions d'éligibilité, Action Logement Services verse la subvention sous présentation des factures délivrées. Celles-ci ne doivent pas dater de plus de trois mois.

Concernant les travaux, les personnes âgées doivent solliciter un opérateur chargé de l'assistance à maîtrise d'ouvrage (AMO). En plus d'accompagner les seniors concernés dans l'élaboration de leur projet de rénovation, le professionnel en question devra établir un diagnostic technique. Il relève aussi de son ressort de vérifier la conformité des travaux.

En consultant le site officiel de l'organisme, le senior intéressé peut réaliser une simulation avant de déposer son dossier. Un bénéficiaire francilien ne doit pas gagner plus de 2 307 euros mensuels, contre 1 756 euros pour celui qui habite en province.

Quels projets les seniors peuvent-ils réaliser ?

Voici une liste des possibilités qui s'offrent aux seniors dans le cadre de la réalisation des travaux :

  • Installation d'une cuvette relevée (avec réservoir) dans les toilettes où est également installée une barre ergonomique sur laquelle s'appuyer.
  • Mise en place d'une douche munie d'un receveur extra-plat, d'un siège et d'une paroi stable.
  • Montage d'un lavabo spécialement adapté aux personnes en situation de mobilité réduite, avec la robinetterie associée.
  • Agrandissement de la porte d'accès aux sanitaires.
  • Remplacement du parquet par un carrelage doté d'un certain indice à la glissance (équivalent ou supérieur à PN 12).
  • Couverture des murs et des sols.
  • Réparation des installations électriques, de sorte qu'il en découle un éclairage de sécurité.

Les entreprises auxquelles les personnes âgées font appel doivent détenir une certification lorsqu'elles ne possèdent pas un certificat d'identité professionnelle (CIP) fourni par la Capeb. Il peut s'agir de la certification Siliverbat®, Handibat® ou Qualibat.