Avec le nouveau protocole d’homologation, le malus écologique durcit de 25 à 28 grammes à peu près, en fonction des modèles. Cependant, la taxe demeure quasiment la même sauf pour les voitures les plus polluantes. En effet, le seuil de déclenchement du malus est relevé à 138 grammes de CO2 par kilomètre, au lieu de 110 grammes.

Remplaçant la norme NEDC, le cycle WLTP propose un calcul plus réaliste des émissions de dioxyde de carbone. Appliqué au niveau européen, il est entré en vigueur au 1er mars 2020. C’est donc désormais sur ce protocole d’homologation que repose le système de taxation des voitures. Le dispositif induit le déplafonnement du malus, ce qui peut inciter les acheteurs à consulter un comparatif assurance pour réaliser des économies.

Les particuliers comme les entreprises peuvent demander à leur concessionnaire de fournir le chiffre WLTP de la voiture choisie. Le professionnel dispose d’un logiciel dédié à cet effet.

Les marques de prestige fabriquant des voitures lourdes sont les plus pénalisées

Lourds et puissants, les 4x4 haut de gamme sont particulièrement touchés par le malus écologique. Il en va de même pour les SUV et les voitures sportives dotés d’un moteur à six cylindres.


Différents équipements comme le système de transmission et les roues entrent en compte dans le calcul des émissions. Ainsi, la taxe écologique augmente pour certains modèles tels que la Renault Megane 4 RS. Les conducteurs de Citroën C5 Aircross PureTech 180 doivent également s’attendre à voir un malus en hausse, comme l’indique l’Argus.

Le magazine relate, en revanche, que pour les modèles Peugeot 308 GTI et Peugeot 5008, la pénalité diminue. Quoi qu’il en soit, très peu de véhicules immatriculés dans l’Hexagone affichent un niveau d’émissions supérieur à 200 grammes.

Le durcissement du malus permet de financer la distribution du bonus à l’acquisition

En 2020, le bonus écologique octroyé aux acquéreurs de voitures électriques est fixé à 6 000 euros. Ce montant diminuera l’année prochaine. En tout cas, le gouvernement cherche des moyens qui permettront de conserver le dispositif d’aide à l’acquisition de véhicules propres.

Pour ce faire, il cible les clients les mieux lotis qui se procurent des voitures luxueuses. Dans le détail, à partir du moment où le niveau d’émissions de CO2 excède 200 grammes par kilomètre, le malus peut atteindre 20 000 euros. Cela dit, une déduction de 20 grammes par enfant est accordée aux ménages qui en ont au moins trois à charge. Encore faut-il que la voiture acquise soit neuve et dispose de cinq places minimum. Il est aussi indispensable qu’elle soit immatriculée au nom de la famille.