De nouvelles voitures s’ajoutent à la liste des modèles électriques disponibles en France. En effet, les anciennes Bluecar qui ont servi dans le cadre du service d’autopartage d’Autolib’ sont désormais écoulées par Autopuzz à des tarifs compétitifs. Il reste à savoir si les véhicules de Bolloré se feront une place sur le marché.

Toutes les voitures de Bolloré dédiées initialement à la location en free floating ont été rachetées par Autopuzz, comme l’indique sa responsable marketing, Mathilde Salin. Elles sont commercialisées sur le site Adieulessence depuis 2019.

Jusque-là, 600 Bluecar ont été vendues. Le stock comporte encore entre 800 et 1 000 modèles. Mathilde Salin espère qu’il sera écoulé cette année. Les intéressés peuvent dresser un comparatif assurance avant de commander une Bluecar chez le spécialiste de la vente en ligne de pièces détachées. Pour ceux qui ne pourront pas s’en procurer, l’opportunité leur sera certainement donnée d’opter pour des modèles électriques d’occasion d’autres marques.

Un prix attractif moyennant une recharge quasi permanente

Appartenant à la catégorie M1, la Bluecar dispose d’une autonomie de 250 kilomètres, ce qui peut convenir aux citadins pour leurs trajets quotidiens. Cependant, sa capacité de charge ne dépasse pas 3,7 kilowattheures. Par ailleurs, sa batterie « chaude » doit être presque toujours alimentée. Autrement, elle risque de se décharger très rapidement. La Bluecar est donc idéale en tant que deuxième automobile.


En temps normal, le modèle est vendu à 4 900 euros, avec une proposition de crédit à la clé (83 euros mensuels pendant 60 mois). Mathilde Salin précise toutefois qu’il est possible de bénéficier d’un tarif réduit :

Nous réalisons des ventes flash tous les mois. Nous choisissons une ville où on met en avant nos véhicules à 3 900 euros. Cela permet de rassurer les clients qui ont la possibilité de voir et de tester les voitures.

Autopuzz offre une formation aux acquéreurs concernant le maintien de la batterie à une certaine température. L’entreprise leur indique également les réflexes à adopter lorsque la voiture doit être immobilisée pendant une durée assez longue.

Des véhicules d’occasion prisés des particuliers et des collectivités

S’agissant de voitures de seconde main, Autopuzz veille à remplacer toutes les pièces usagées comme les pneus et les freins, d’après Mathilde Salin. Cette dernière ajoute que la carrosserie est réparée lorsqu’elle présente des bosses. Les clients peuvent aussi demander à ce que le véhicule soit repeint.

La plupart des acquéreurs sont des particuliers, note la responsable marketing. S’ils résident en Bretagne, où siège l’entreprise, aucuns frais de livraison ne s’appliqueront. En revanche, les acheteurs devront en débourser s’ils habitent dans d’autres régions. Les frais dépendront de la distance à parcourir.

Pour assurer le service après-vente, Autopuzz a établi des partenariats avec des entreprises locales. Mathilde Salin souligne :

Sur les cas urgents, nous sommes capables de nous déplacer un peu partout en France.

Il n’empêche que les collectivités présentent aussi un certain intérêt pour les anciennes Bluecar. Selon la responsable marketing d’Autopuzz, de nombreuses mairies commandent entre deux et trois modèles.