Moins touchées par le coronavirus, les Antilles françaises constituent une destination rassurante pour les vacances de Noël, selon François Baltus-Languedoc, directeur général du Comité Martiniquais du Tourisme. En effet, les hôtels, restaurants et bars ont rouvert dès la semaine du 15 décembre. De même, le décor dépaysant avec les belles plages et les températures agréables sont toujours au rendez-vous.

Une situation sanitaire enviable

Avec l'absence de confinement ainsi que des taux d'incidence et de positivité sous la barre des seuils d'alerte, la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Martin et Saint-Barthélemy bénéficient d'une situation sanitaire sûre pour les fêtes de fin d'année.

La propagation de l'épidémie continuant de ralentir, les mesures de restrictions sanitaires ont été assouplies à l'approche des fêtes de fin d'année.

Par rapport au mois de décembre de l'an dernier, les vols vers ces destinations sont en hausse de +30 % en 2020. Pour ceux qui envisagent de s'y rendre, la souscription d'une assurance voyage adaptée est plus que recommandée, couverture de prise en charge de soins Covid inclus notamment.


Ouverture des hôtels, bars et restaurants

Depuis la mi-décembre, les infrastructures d'hébergement et de restauration antillais peuvent ouvrir jusqu'à minuit sauf en Guadeloupe où les bars ne peuvent toujours pas recevoir de clients.

Comme la fréquentation touristique est moins dense, profiter pleinement des sublimes décors caribéens de ces îles paradisiaques est possible. D'autant plus que les plages et les activités nautiques sont accessibles, notamment sur les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy.

Toutefois, le rassemblement de plus de six personnes n'est pas encore permis, selon Aïda Weinum, directrice de l'office de tourisme de Saint-Martin.

Les compagnies aériennes jouent le jeu

Les transporteurs aériens ont décidé d'augmenter les vols reliant les Antilles et Paris pour les vacances de fin d'année.

Dès la mi-décembre, Air France a planifié 14 vols hebdomadaires au départ d'Orly vers la Martinique et la Guadeloupe ainsi que 5 pour Fort-de-France et 7 pour Point-à-Pitre au départ de Roissy.

Autre avantage pour les vacanciers, ils pourront profiter des conditions d'annulation, de report et de remboursement flexibles proposées par la compagnie.

Air Caraïbes opérera une vingtaine de vols par semaine vers Point-à-Pitre et 17 vers Fort-de-France. Ses clients peuvent modifier leurs billets d'avion sans pénalités, mais doivent prévoir un éventuel réajustement tarifaire.

Pour sa part, Corsair propose 7 vols par semaine entre Paris et les destinations suivantes : la Martinique, la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Pour rassurer les voyageurs, la compagnie leur offre l'opportunité d'annuler ou de reporter leurs billets sans frais et sans justificatif, à condition d'y procéder au moins une semaine avant le départ.