D’après les résultats d’une étude menée par un spécialiste de l’analyse de données d’outre-Manche, intégrer la Covid-19 dans l’assurance voyage est, pour l’instant, la stratégie privilégiée par les assureurs pour pouvoir remonter la pente dans le contexte de crise sans précédent actuel. Ils devront toutefois se préparer à l’explosion des réclamations médicales liées au coronavirus.

La priorité est de redresser le secteur

Selon Jazmin Chong, analyste en assurance de GlobalData,

Les prestataires en assurance ont intérêt à s'adapter aux exigences de leurs clients compte tenu de la complexité du contexte sanitaire actuel.

En misant sur des offres d'assurance de voyage conformes aux besoins des consommateurs, ils sont sur la bonne voie pour relancer l'activité et asseoir leur présence dans le secteur sur le long terme.

Conscients de ces enjeux, de plus en plus d'assureurs proposent désormais un contrat couvrant la Covid-19.

La société financière Manuvie fournit par exemple à tous les voyageurs canadiens une offre complète incluant une couverture médicale d'urgence, une couverture additionnelle pour les traitements liés à l'épidémie et une couverture « Interruption de voyage ». D'autres acteurs lui ont emboîté le pas, à l'instar de Croix Bleue du Québec, Croix Bleue de l'Ontario et Tour+Med assurance voyage.


Les compagnies d'assurance européennes comme Blue Insurance, Allianz, Caster, Staysure et Saga ne sont pas en reste. Leurs produits couvrent les frais de rapatriement, les frais médicaux et l'annulation du voyage.

Les voyagistes s'y mettent aussi

Les compagnies aériennes et les agences de voyages prennent aussi les devants. Tout client qui réservera un voyage auprès de Vacances Air Canada bénéficiera d'une assurance et d'un régime d'assistance pour le coronavirus.

Il en est de même pour toute réservation de billet auprès de WestJet et de Vacances WestJet, qui est tout de suite valable au moment de l'achat pendant une période de 21 jours.

Se mettre au pas malgré des indemnisations coûteuses

D'autres fournisseurs d'assurance voyage vont plus loin pour atténuer les pertes. L'espagnol InterMundial inclut dans ses produits la possibilité de passer des tests d'anticorps au virus.

Le voyageur dont le test est négatif recevra un certificat baptisé Fit to Fly et celui dont le test est positif pourra annuler de suite son voyage tout en récupérant ses frais de voyage.

En 2019, 31 % des voyageurs ayant déposé des réclamations auprès de leurs assureurs ont donné comme motif la raison médicale et 29 % celle des annulations selon les statistiques de l'Association des assureurs britanniques.

Cette année, les chiffres pourraient prendre des proportions considérables puisque les compagnies d'assurance voyage ont déjà déboursé 275 millions de livres sterling de réclamations liées au coronavirus lors du premier trimestre.

Or, le montant de ces réclamations a atteint 399 millions de livres sterling en 2018 et 377 millions de livres sterling en 2019.