Dans le cadre de la lutte contre la recrudescence de la propagation du coronavirus, le gouvernement belge a annoncé l’application d’une nouvelle mesure se rapportant aux voyages en train. Elle est entrée en vigueur depuis le 3 avril et prendra fin le 25 avril prochain. L’objectif a été de réduire de moitié l’affluence touristique vers les côtes de la Belgique pendant les vacances de Pâques.

Limiter le nombre de passagers dans les trains, mais pas seulement…

Selon le ministre belge de la Mobilité, Georges Gilkinet, dans un communiqué publié le mois dernier, de nouvelles mesures ont été prises pour freiner la propagation du covid-19.

Parmi elles, une retient l'attention par son originalité. Elle consiste à installer les voyageurs uniquement sur les places situées près de la fenêtre.

Une situation contraignante pour les couples ainsi que les parents et leurs enfants de plus de 12 ans qui doivent se séparer.

Autre particularité de cette règle, la seule occupation des sièges côté fenêtre n'est applicable que lors des trajets en train vers le littoral belge et non dans les trains au retour.


D'après un article d'Ouest-France, elle fait suite aux demandes des bourgmestres de limiter l'affluence touristique pendant les vacances de Pâques.

À noter que souscrire une assurance voyage est la solution de protection financière la plus sûre en cas de déplacement dans ce contexte de pandémie.

Une difficile mise en œuvre

La SNCB n'est pas du tout favorable à cette mesure. La compagnie nationale des chemins de fer belges craint que les gares soient prises d'assaut pendant les beaux jours.

En effet, les files d'attente risquent de se multiplier et il sera difficile de faire respecter les mesures de distanciation et les consignes de sécurité.

Aussi, Sophie Dutordoir, responsable de la SNCB, a demandé au gouvernement d'abandonner cette règle.

Les principaux syndicats des cheminots abondent aussi dans ce sens. Selon les explications de CGSP Cheminots au micro de RTBF,

La gestion des flux de voyageurs dans les gares et sur les quais n'est pas du ressort des agents de la SNCB.

Dernièrement, le ministre belge de la Mobilité a déclaré à la presse que

Des mesures ont été prises pour venir en aide à la SNCB afin de faciliter la mise en œuvre, avec le concours de la police si nécessaire.