Chaque année, la Caisse d’allocations familiales (Caf) propose aux ménages une aide financière destinée à couvrir une partie des dépenses générées par la rentrée scolaire. Le dispositif concerne les enfants scolarisés de 6 à 18 ans et est soumis à des conditions de revenus. Cette année, les allocations de rentrée scolaire (Ars) seront versées à compter du 18 août prochain.

Nombre de ménages français ont des difficultés à gérer les dépenses liées à la rentrée de leurs enfants et ne peuvent pas toujours souscrire une assurance scolaire. L'Ars a été mise en place pour soulager les foyers financièrement fragiles durant cette période éprouvante pour leur budget.

Cette année, le montant de l'aide versée par la Caf a été exceptionnellement revu à la hausse, à raison de 100 euros par enfant. Cette majoration vise à aider davantage les familles les plus modestes en cette période de crise. Les premiers bénéficiaires devraient toucher leur allocation de rentrée scolaire courant août, selon les informations communiquées récemment par l'organisme.

ASSUREZ VOS ENFANTS CONTRE LES ACCIDENTS SCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES

Choisissez la formule d'assurance scolaire la plus adaptée à vos besoins parmi notre sélection d'offres.

15€/an par enfantPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 500€ en cas de bris
A partir de11.90€/anPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 600€ selon la formule
-20% pour la première adhésion en maternelle*
*Voir les conditions sur le site du partenaire

Les critères pris en considération

Pour être éligibles à l'Ars (allocation de rentrée scolaire), les parents doivent justifier des revenus 2018 inférieurs à 25 093 euros pour un enfant. Les plafonds de ressources passent à 30 884 euros avec deux enfants et à 36 675 euros avec trois enfants.

Au-delà, il faudra compter 5 791 euros par enfant à charge supplémentaire. Ces seuils sont par ailleurs déterminés selon la situation familiale du demandeur au 31 juillet dernier. Le montant de l'Ars dépend principalement de l'âge de l'enfant à scolariser. La somme versée est fixée à :

  •  469,97 euros par enfant pour les 6 à 10 ans ; 
  •  490,39 euros par enfant pour les 11 à 14 ans ; 
  •  503,91 euros par enfant pour les 15 à 18 ans.

Les moins de 6 ans peuvent aussi bénéficier de l'aide s'ils sont inscrits en CP à la rentrée, mais auront l'âge minimal requis seulement l'année prochaine. Dans ce cas, les familles doivent ajouter un certificat de scolarité à la demande adressée à la Caf.

Des démarches différentes en fonction de l'âge de l'enfant

Les familles éligibles bénéficient systématiquement de l'allocation de rentrée scolaire pour les enfants de 6 à 15 ans. De ce fait, ces foyers n'ont pas besoin d'effectuer de démarches particulières auprès de la Caf. L'organisme versera automatiquement l'aide aux allocataires.

ASSUREZ VOS ENFANTS CONTRE LES ACCIDENTS SCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES

Choisissez la formule d'assurance scolaire la plus adaptée à vos besoins parmi notre sélection d'offres.

15€/an par enfantPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 500€ en cas de bris
A partir de11.90€/anPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 600€ selon la formule
-20% pour la première adhésion en maternelle*
*Voir les conditions sur le site du partenaire

En revanche, la Caf exige une confirmation de la scolarisation des 16 à 18 ans. Il faudra notamment préciser s'ils sont inscrits à l'école, à l'université ou à un programme d'apprentis. Cette opération s'effectue en ligne sur le site officiel de la Caf, au niveau de l'espace Mon Compte. Les demandeurs peuvent également utiliser l'application mobile de l'organisme.

Selon la Caf, ses équipes ont encouragé les foyers concernés à envoyer leur demande dès le mois dernier. Les familles éligibles ont été contactées par courrier, par e-mail ou encore par SMS. Les parents concernés auront la possibilité de toucher l'allocation avant la rentrée, à condition de remplir la déclaration dématérialisée dès l'été.