Depuis peu à Marseille, les élèves qui suivent des cours de Code de la route ont également accès à un volet de formation dédié à la conduite d’une trottinette électrique. L’objectif est de leur faire connaître les règles relatives à l’usage de ce véhicule afin de s’en servir en toute sécurité. De nouvelles réglementations ont également vu le jour récemment.

La trottinette électrique se trouve aujourd’hui parmi les moyens de déplacement privilégiés des habitants des grandes métropoles françaises. Elle attire notamment par son côté ludique et son aspect écologique. Pour y avoir accès, les utilisateurs peuvent compter sur les opérateurs qui proposent ce véhicule en libre-service.

L’utilisation de ce moyen de déplacement urbain génère néanmoins de nombreuses controverses en raison des accidents dans lesquels il a été impliqué. Afin de mieux encadrer les usages, il a été récemment intégré au Code la route.

À Marseille, certaines auto-écoles ont pris l’initiative de proposer des volets de formation dédiés aux trottinettes électriques.

Pour des usages en toute sécurité

L’objectif de la formation dispensée par les auto-écoles marseillaises est avant tout de sensibiliser les élèves qui passent leur permis aux nouvelles règles liées à l’utilisation de trottinettes électriques. Parmi celles-ci figurent notamment :

  • l’interdiction de monter à deux sur une trottinette électrique ; 
  • l’interdiction de rouler sur les trottoirs ; 
  • le respect de la vitesse maximale de 25 kilomètres par heure.

Les contrôles doivent commencer prochainement dans la ville. Il faut savoir que le non-respect de ces règles expose à de lourdes sanctions. Par exemple, circuler en trottinette électrique sur les trottoirs est passible d’une amende de 135 euros.

Selon Lorenzo Lefebvre, du Conseil national des professions de l’automobile (CNPA), cette formation permet en même temps de moderniser leur activité et de participer à la préservation de l’environnement. Quant à l’adjoint au Maire de Marseille chargé du stationnement et de la circulation, Jean-Luc Ricca, il ajoute qu’elle a un but pédagogique.

Combien faut-il prévoir pour suivre cette formation ?

L’utilisation des trottinettes en libre-service a commencé en janvier 2019 à Marseille. Il convient toutefois de souligner que les opérateurs qui les proposent ne prennent pas toujours en charge l’assurance pour ces équipements. Par précaution, les utilisateurs sont invités à souscrire une assurance trottinette électrique, qui les couvrira en cas d’accident.

À Marseille, Circ, Bird et Voï sont les trois opérateurs qui proposent ces véhicules en free floating. La municipalité les oblige à mettre en place des programmes de formation se focalisant sur la sécurité des usagers.

Grâce à la collaboration avec Circ notamment, certaines auto-écoles sont en mesure de proposer des formations à la conduite de trottinettes électriques.

Il s’agit de cours théoriques d’une heure dispensés aux élèves qui préparent un permis B. La formation met en évidence les avantages ainsi que les dangers des trottinettes électriques si elles sont utilisées sans précaution. Elle n’implique pas de frais supplémentaires.