Depuis toujours, le Code de la route évolue au rythme des changements concernant les utilisateurs, les véhicules et les aménagements en ville ou en campagne. Ces évolutions nécessitent souvent l’ajout de nouvelles réglementations, afin de renforcer la sécurité des passagers et des conducteurs. Justement, trois nouveaux panneaux viennent enrichir les signalisations en vigueur.

Tous les utilisateurs des voies publiques sont tenus de respecter les lois élaborées pour optimiser la fluidité de la circulation, tout en limitant le risque d'accident. Cyclistes, conducteurs de deux-roues motorisés, automobilistes, routiers – et plus récemment, les propriétaires de hoverboard et autres trottinettes électriques – sont tous concernés par ces règlements.

Avec l'essor de la mobilité douce, un certain flou règne sur certains aspects du Code de la route, en particulier ceux qui ne semblent pas concerner a priori les deux-roues et les cyclistes. Afin d'éviter tout malentendu, les pouvoirs publics ont édité des règles plus précises en matière de passage piéton et de distance de sécurité.


Une distance de sécurité plus lisible dans les tunnels

L'année dernière, 2?944 personnes ont perdu la vie sur les routes françaises. Ce chiffre est en recul de 9 % par rapport à 2019, année de référence. Le nombre d'accidents corporels a aussi baissé de 4 %, tout comme le nombre de personnes blessées (67?057, soit -5 % comparé à 2019). Derrière ces statistiques plutôt encourageantes, l'ONISR note une augmentation de la mortalité routière pour les usagers d'engins de déplacement personnel motorisé, tels que les trottinettes électriques et les skates. Cette dégradation touche aussi les poids lourds et le vélo. Ces données ont poussé les autorités à trouver des moyens d'améliorer la sécurité routière pour ces usagers, en renforçant le contrôle de l'assurance vélo, par exemple.

Les travaux sur les nouveaux panneaux de signalisation s'inscrivent aussi dans cette démarche. Justement, ces signalisations sont entrées en vigueur le 6 juillet, après la publication au Journal officiel de l'arrêté du 13 juin 2022. La première des trois nouveautés porte sur les distances de sécurité dans les tunnels. Le nouveau dispositif rompt avec la recommandation assez vague de mettre au moins deux secondes avec le véhicule qui précède. Pour éviter les erreurs de calcul, le Code de la route introduit deux panneaux pour les tunnels. La distance de sécurité y est affichée sous forme de nombre de balises bleues entre deux voitures ou entre une voiture et un camion. Ces balises bleues sont placées sur le côté de la chaussée.

Introduction du décompteur de temps et du feu mixte piéton-cycle

L'autre grande nouveauté concerne le feu de signalisation sur les passages piétons. En l'absence d'indication claire, le temps d'attente peut paraître long à ces endroits. Pour mieux informer les passants, un décompteur de temps avant le passage au rouge ou au vert sera ajouté au feu piéton. Ce changement n'est pas vraiment inédit, puisqu'il existe déjà dans certaines villes de France et est couramment utilisé dans les métropoles asiatiques et américaines, entre autres.

Les autorités espèrent ainsi obtenir des résultats aussi positifs que ceux constatés lors des expérimentations de ces décompteurs. D'autre part, en complément des décompteurs, le feu piéton se déclinera sous une nouvelle version, appelée feu piéton-cycle. La nouvelle signalisation complète le visuel du piéton avec un autre dédié au vélo. Ce panneau sera installé dans tous les passages piétons parallèles à des pistes cyclables.