En raison du confinement, les concessions automobiles en France se sont retrouvées avec des stocks qui s’élèvent à environ 4 mois, en se basant sur la production annuelle. Pour les écouler au plus vite, les fabricants ont déployé une stratégie offensive depuis le début du déconfinement. Que proposent-ils exactement ?

La plupart des concessions ont de nouveau accueilli du public depuis le 11 mai dernier. Ceux qui envisageaient d'acheter une voiture avant le confinement peuvent donc concrétiser leur projet. En tout cas, durant cette période, ils ont eu largement le temps de consulter un comparateur assurance auto.

Le marché automobile a été totalement mis en pause pendant 2 mois, mettant à mal la trésorerie des concessionnaires. Le montant à leur disposition ne durera pas au-delà de 45 jours après le déconfinement selon une enquête dévoilée par le CNPA (Conseil national des professions de l'automobile). Ces professionnels se doivent ainsi d'agir au plus vite pour réussir leur relance.

Quelle est la stratégie adoptée par les marques étrangères ?

En 2020, les ventes automobiles reculeront de 20 % par rapport à l'an dernier selon les professionnels du secteur. De ce fait, la production française risque de descendre à 1,5 million de véhicules environ. Elle s'était établie à 2,2 millions d'unités en 2019.


Pour redémarrer le marché et désengorger leurs concessions, les marques automobiles ont organisé des promotions, mais aussi des facilités de paiement. Ford, par exemple, offre aux clients 3 mois de loyer. De plus, le fabricant américain propose le paiement différé de 3 autres mois de loyer durant un semestre. Seat a mis en place une formule similaire, en permettant aux consommateurs d'acquérir immédiatement un véhicule pour ne régler leur achat qu'en 2021.

Pour sa part, Opel accorde 2 500 euros de ristourne sur l'achat de la Corsa, à condition que le consommateur se sépare d'une vieille voiture. Par ailleurs, la marque a diminué de 5 500 euros le prix de son SUV Grandland.

Quant au constructeur japonais Nissan, il applique une baisse de 30 % sur le tarif de ses Micra prévues au déstockage.

Qu'en est-il des offres des principales enseignes tricolores ?

Pour susciter l'intérêt des consommateurs, Renault organise des ventes flash depuis le 11 mai dernier. Celles-ci se tiendront jusqu'à la fin du mois. Pour se procurer une voiture en stock, les intéressés peuvent choisir entre deux solutions :

  • La LLD sans apport qui inclut l'entretien et la garantie dès 129 euros mensuels. 
  • Le crédit automobile classique, dont la première mensualité est reportée à septembre prochain.

De son côté, Citroën propose 12 mois de garantie en plus. Le constructeur reporte également de 2 mois la première mensualité en plus d'offrir la livraison à domicile. En outre, il octroie des remises respectives de 2 450 euros et de 3 320 euros sur ses SUV C3 Aircross et C5 Aircross.

Enfin, Peugeot offre 4 000 euros pour l'acquisition d'une 308, avec la reprise d'une ancienne automobile. Les acheteurs en ligne peuvent aussi bénéficier de 3 mois de loyer, quel que soit le modèle, s'ils souscrivent une LOA.