Affaibli par la crise du Covid-19, le groupe Volkswagen a constaté un redémarrage encourageant sur le marché chinois entre les mois d’avril et de juin 2020. Ses ventes sur cette période ont même légèrement augmenté par rapport à l’année dernière. Cette embellie permet d’espérer de meilleurs résultats pour le second semestre, en dépit des circonstances.

Les conséquences économiques de la pandémie ont été catastrophiques pour toute la filière automobile, du secteur industriel jusqu'au marché de l'assurance. Les constructeurs allemands font notamment partie des plus touchés par la crise sanitaire. Le groupe Daimler (Mercedes, AMG, etc.), par exemple, a enregistré une perte de 1,68 milliard d'euros durant le deuxième trimestre 2020.

Chez Volkswagen, les ventes ont baissé respectivement de 45 %, de 34 % puis de 17,5 %, en avril, mai et juin. Néanmoins, ces fabricants ont récemment observé une tendance positive qui laisse présager une amélioration de la situation. Contre toute attente, les deux groupes ont en effet enregistré de bons résultats en juin dernier.

Améliorations des ventes en Chine pour plusieurs constructeurs

Par rapport aux chiffres de l'année dernière, les ventes du groupe Volkswagen ont progressé de 0,7 % sur le marché chinois durant le deuxième trimestre 2020. Il s'agit d'une excellente nouvelle pour ce constructeur accablé par les conséquences de la pandémie de Covid-19.


Cette reprise concerne principalement les marques premium du groupe allemand, à savoir Audi et Porsche. Comme l'a remarqué le patron de Volkswagen Chine, Stephen Wöllenstein, le segment haut de gamme tend à redémarrer plus rapidement que le marché de masse.

De son côté, BMW constate également une amélioration réjouissante en Chine. Les ventes du constructeur d'avril à juin ont en effet augmenté de 17 % sur ce marché. En dépit des signes de reprise, les acteurs du secteur sont conscients des enjeux liés à cette crise sans précédent.

Selon un analyste d'EY, Peter Fub, sur Le Figaro :

Beaucoup de constructeurs ne pourront pas éviter des coupes douloureuses.

La référence en matière de Covid-19

La tendance observée récemment en Chine est particulièrement importante pour le groupe Volkswagen. Il s'agit d'un de ses principaux marchés à l'international, en plus de l'Europe de l'Ouest. De ce fait, les ventes sur ce territoire peuvent avoir des effets significatifs sur l'ensemble des résultats du constructeur.

D'autre part, la Chine peut être considérée comme un véritable baromètre par rapport à la crise du Covid-19. Le pays est en effet le point de départ de la pandémie et le précurseur de l'application des mesures de confinement à grande échelle. Ainsi, il est également le premier à avoir levé ce dispositif sanitaire et entrepris une reprise post-confinement.

Suivant cette logique, une reprise sur ce marché devrait annoncer un redémarrage des ventes automobiles dans le monde. Cette tendance est donc prometteuse pour les acteurs du secteur automobile.

Comme l'a souligné un analyste automobile de NORD/LB, Frank Schwope :

La Chine donne de l'espoir et montre éventuellement un chemin de sortie de crise.