Dans le secteur de l’automobile, l’intensité de la concurrence incite les fabricants à améliorer en continu l’expérience client. Ils s’efforcent de s’adapter aux évolutions technologiques et aux nouveaux modes de consommation pour satisfaire davantage de clients. Il reste à savoir si la vente en ligne de voitures connaîtra du succès.

Si les futurs acquéreurs ont besoin de se rendre chez un concessionnaire automobile, c’est surtout pour avoir droit à des essais ou bénéficier de quelques conseils. Il n’empêche que de plus en plus de consommateurs s’intéressent à l’achat en ligne aux États-Unis, comme l’indique un consultant du cabinet de conseil McKinsey. De cette manière, ils gagnent du temps et peuvent économiser de l’argent.

Mais le niveau de maturité du marché n’est pas encore le même dans l’Hexagone, bien que quelques constructeurs comme PSA s’y essayent. Quant aux fabricants allemands de voitures comme Porsche ou Audi, ils tentent de suivre la tendance américaine.


Une nouvelle expérience d’achat pour les consommateurs

Pour capter l’attention des consommateurs habitués aux achats en ligne, les industriels automobiles se réinventent. C’est ainsi que certains d’entre eux proposent une nouvelle expérience d’achat dans laquelle toutes les parties y gagnent.

Dans le même ordre d’idée, ce procédé permet d’écourter le processus de vente. De la commande à la vérification de l’identité en passant par le choix du financement, tout s’effectue à distance. Certains constructeurs offrent la possibilité de souscrire une LOA (Location avec option d'achat).

Quelques pièces justifiant l’identité doivent être téléchargées et transmises au concessionnaire afin que ce dernier puisse préparer les papiers indispensables pour la signature du contrat. Si le vendeur reprend le véhicule, des photos doivent être envoyées afin qu’il puisse procéder à une évaluation.

Pour espérer un déploiement national, le projet pilote doit encore aboutir.

Une communication basée sur le multicanal

Depuis le 10 janvier dernier, le constructeur français DS s’essaye à la vente en ligne pour favoriser l’écoulement de ses nouveaux modèles de SUV urbains sur le marché premium. Il s’agit des DS3 Crossback, que les usagers peuvent commander en quelques clics. La livraison peut être réalisée à domicile ou en magasin. Si cette expérience se révèle positive, le groupe appliquera ce mode de distribution à tous les modèles. Fournira-t-il un jour son propre comparatif assurance ?

Concernant l’industriel allemand Audi, il prévoit de se lancer cette année dans une phase de tests sur une série limitée. Si le bilan de la vente en ligne s’annonce positif, la marque songera à déployer massivement la procédure dès l’an prochain.

Parmi les autres fabricants qui s’engagent dans cette voie compte aussi Porsche. Hormis les Allemands, la marque dessert la population américaine par l’intermédiaire de 25 concessionnaires.